Aston_Martin_CentenaireAprès des mois de rumeurs, de bruits de couloirs, de craintes et surtout de palabres entre possibles partenaires, nous apprenions en fin d’année 2012 qu’Aston Martin avait enfin trouvé chaussure à son pied ou plus exactement un partenaire financier capable de mettre quelques millions d’euros dans son capital. Depuis le milieu de cette semaine, l’affaire est officiellement conclue entre Aston Martin et le fonds d’investissement italien Investindustrial.

Investindustrial apporte donc la somme de 150 millions d’euros et en échange détient donc 37,5 % du capital dans le cadre d’une transaction financière entièrement réalisée et finalisée au moment de l’accord officiel et définitif. Comme attendu, ces 150 millions d’euros sont bel et bien une augmentation du capital d’Aston Martin. Avec l’officialisation de cet investissement, le constructeur de Gaydon confirme son nouveau programme de développement produits à hauteur de 500 millions de livres sterling (596 millions d’euros) sur les cinq prochaines années ce qui n’est finalement pas beaucoup quand il s’agit de développer de A à Z une nouvelle voiture. Cela pourrait porter préjudice au constructeur britannique qui, je le rappelle, n’a proposé ces dernières années que des restylages et des nouvelles appellations pour ces voitures. Enfin, la production restera évidemment en Grande Bretagne mais on peut toutefois avoir quelques craintes pour l’avenir du constructeur qui n’a pas livré 3.300 voitures neuves en 2012 (>7000 en 2008) et qui, sans vrai renouvellement de ses modèles (bien trop chers) risque fort de reprendre le chemin de la fin des années 80.

Via Aston Martin.