Décidément le mélange des genres est à la mode chez les constructeurs et plus particulièrement chez ceux d’outre Rhin. Avec le TT Offroad Concept, Audi présente l’adaptation du récent coupé TT à la façon Tout Terrain.

Si l’on veut remonter un peu dans l’histoire d’Audi, on constatera qu’il y a deux précédents, à savoir l’Audi allroad Shooting Brake Concept en début d’année (qui annonçait le TT Mk3 dévoilé au dernier salon de Genève) et l’Audi Steppenwolf Concept de 2000 qui mélangeait déjà le genre coupé (TT Mk1) et le genre SUV.

Audi-TT_Offroad_Concept_2014.0

Ici le TT Offroad Concept dispense de la même démarche en y ajoutant un coté dynamique pour ne pas dire sportif et une technologie hybride Plug-in tout à fait contemporaine. Comme nous le constations lors de la présentation des premières images du teaser, ce SUV reprend la face avant du TT, son pavillon arrondi et son arrière en y ajoutant une garde au sol surélevée, deux portes arrières, des grosses roues et une livrée jaune jaune vif qui se marie plutôt bien avec les bas de caisse, élargisseurs d’ailes et bas de boucliers Av et Ar en plastique brut de couleur grise.
Au delà de la calandre Single Frame « New Gen » dont on peut encore longuement débattre l’ensemble est plutôt agréable visuellement. Si le futur Q4 s’inspire de ce TT Offroad Concept, ce pourrait de nouveau être un joli succès pour le constructeur bavarois !

L’Audi TT Offroad Concept affichent un gabarit presque compact puisqu’il mesure une longueur de 4.39 m, une largeur de 1.85 m une hauteur contenu de 1.53 m, le tout reposant sur un empattement long de 2.60 m (même longueur que celui du Q3). 

Mécaniquement ce TT Offroad Concept est bien sur un véhicule de la lignée des Quattro mais aussi et surtout un SUV hybride rechargeable soit via une alimentation classique (prise ou Wallbox), soit via un système à induction.
Il semble d’ailleurs que l’ensemble mécanique de ce TT Offroad puisse devenir une réalité commerciale d’ici à 2016 sur ce modèle ou un autre de la firme bavaroise.

Si on détaille cette nouvelle motorisation hybride e-tron, on constate qu’elle se compose d’ un moteur essence associé à deux moteurs électriques alimentés par une batterie rechargeable. Le moteur thermique est le classique L4 2.0 L TFSI qui délivre ici 292 ch et un couple de 380 Nm (mêmes bases que le moteur de la S3). Il est accolé à un premier moteur électrique couplé à l’essieu avant qui développe 40 kW (55 ch) et un couple de 220 Nm. On découvre au niveau de l’essieu arrière un second moteur électrique fort de 85 kW (116 ch) et 270 Nm. Pour une meilleure répartition des masses (54-46%), la batterie lithium-ion est située à l’avant de l’essieu arrière. Elle dispose d’une capacité de 12 kWh ce qui permet , selon Audi, une autonomie maximale de 50 km en mode tout électrique.

Cet ensemble propulseur délivre une puissance totale combinée de 408 ch et un couple de 650 Nm. Avec une telle cavalerie, le SUV propose des performances sportives avec une Vmax autolimitée à 250 km/h et un exercice du 0 à 100 km/h plié en 5.2 secondes. Les données de consommations (théoriques) valent le détour puisque le constructeur annonce une consommation mixte de 1.9 L/100 km et des émissions de CO2 limitées à 45 g par kilomètre. L’autonomie maximale du TT Offroad Concept est de l’ordre de 800 km.

Comme beaucoup de véhicules hybrides, ce SUV propose plusieurs modes de fonctionnement. Ils sont ici au nombre de trois (hybride, électrique, sport) et annoncent les modes de fonctionnement suivant :

Hybride : Les trois groupes propulseurs fonctionnent de concert, le bloc thermique ajoutant la fonction générateur.
Electrique : Seul le moteur électrique arrière fonctionne et peut propulser si besoin, le SUV jusqu’à 130 km/h.
Sport : Les moteurs électriques s’associent au bloc thermique pour fournir, si besoin, de la puissance supplémentaire. Ce mode Sport est aussi automatiquement activé en cas de perte d’adhérence que ce soit sur route ou en hors piste. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bien sur ce TT Offroad est équipé de toutes les assistances à la sécurité existantes mais il y a joute deux nouveaux systèmes dont un, qui étonnamment peut être connecté via le réseau téléphonique à un centre de gestion des feux de circulation. Ce système porte le nom de Online Traffic Line Information et il permet de connaitre la vitesse à laquelle il faut rouler pour atteindre le prochain feu au vert situé sur le trajet programmé avec le système de navigation. Ce système OTLI permet également d’afficher sur le combiné porte instrument le temps restant avant que le feu ne passe au vert….
Grâce à un système multiradars, le TT Offroad détecte les véhicules provenant des autres voies et notamment celles qui sont tranversales. Avec un calculateur spécifique intégré, ce nouveau système d’assistance aux intersections peut prévenir  le conducteur de tout danger possible ou imminent provenant d’un véhicule qui va croiser sa route.

L’habitacle se veut clair, pratique, sportif et richement équipé. Pour cela on retrouve des éléments inspirés ou empruntés à d’autres modèle du constructeur. On retrouve par exemple la planche de bord du nouveau TT, la console centrale allongée avec de nombreux emplacements de rangement ou des portes gobelets et l’APB (Audi Phone Box) qui permet la connexion d’un smartphone au système d’infotainment. Le système de recharge sans contact par induction ou l’ioniseur associé au système de climatisation sont eux aussi de la partie. Les 4 sièges Sport sont recouvert d’une sellerie en cuir gris clair à surpiqures en damier et avec un passepoil contrasté jaune assorti au coloris de carrosserie.

Equipé de 4 places séparées, ce SUV fait les choses en « grand puisqu’il dispose d’un système de tablettes individuelles et amovibles pour trois des quatre passagers du TT Offroad. Elles permettent de visionner la TV en streaming, des DVD, l’accès à internet tout en permettant à chacun d’accéder au système d’infotainment du véhicule (radio, GPS, ordinateur de bord). Pour éviter le brouhaha durant le voyage, chaque siège dispose, intégrés dans son appuie tête, de deux HP qui permettent une écoute individuelle ainsi que la lecture des messages vocaux qui proviennent du smartphone correspondant au siège… Si l’idée est intéressante, on peut toutefois se poser la question d’un bruit de fond multisource si chacun  des passagers reçoit en même temps ses messages ou écoute une musique différente de celle du voisin. Le conducteur n’est pas réellement gêné par le fonctionnement des tablettes puisqu’il a devant lui le fond du combiné porte instrument qui affiche en grand toutes les informations nécessaires à la conduite et à la navigation. 

Pour retrouver le TT Offroad en vidéo, c’est par là :

Nous devrions reparler de ce SUV dans les prochains mois sous la forme d’un Q4 de série ou le TT Allroad (si on veut adhérer au discours du marketing d’Audi qui nous annonce une gamme TT déclinée en différents types) et un peu plus tard de cette nouvelle motorisation hybride et Quattro qui semble pouvoir s’adapter sur plusieurs modèles du constructeur allemand.

Via Audi, Youtube.