Ce week-end se déroulait la première manche du championnat du monde d’endurance avec les 6 Heures de Silverstone. L’occasion d’assister à la lutte tant attendue entre Audi, Toyota et le petit nouveau en LMP1, Porsche ! Et la course fut pour le moins…mouvementée !

Lors des qualifications, c’est la Toyota n°7 de Wurz/Sarrazin/Nakajima qui a réussi à signer la pôle, 5 petits millièmes de seconde seulement devant l’Audi R18 e-tron quattro n°1 de Kristensen/Duval/Di Grassi. Porsche complète ce top 3 avec Dumas/Jani/Lieb sur la 919 Hybrid n°14.

depart-WEC-Silverstone

Après un départ donné sous un ciel menaçant, la pluie à vite fait son apparition après moins d’une heure de course. Ce temps typiquement Anglais a causé bien des soucis à la marque aux anneaux, puisque l’Audi n°1 pilotée alors par Lucas di Grassi est sortie de la piste pour venir s’encastrer dans le rail. Le pilote est parvenu tant bien que mal à ramener sa monture bien endommagée aux stands, mais les mécanos n’ont rien pu faire pour la « ramener à la vie », la coque était trop endommagée.  Premier abandon très tôt dans la course donc…

Mais ça ne fait que commencer ! La Porsche n°14 va également devoir renoncer : après avoir perdu une roue en piste, elle rejoint son stand sur « 3 pattes », parviendra à repartir mais devra finalement renoncer pour de bon un peu plus tard suite à des soucis de transmission.

Porsche-Ferrari-WEC-Silverstone

Une 3ème LMP1 sur les 8 engagées va rendre l’âme avant la fin de la 2ème heure de course : la Lola n°13 abandonne suite à des soucis de boite de vitesse…

A ce moment là, c’est la Toyota TS040 n°8 qui mène la course, et elle ne lâchera plus cette position jusqu’au terme de l’épreuve. Idem pour les 2ème et 3ème places qui ne changeront pas non plus (Toyota n°7 et Porsche n°20).

Audi-R18-WEC-Silverstone

L’Audi survivante finira elle aussi dans le mur un peu après la 3ème heure de course. Week-end noir pour l’équipe du Dr. Ullrich ! C’est en effet la première fois depuis 1999 qu’aucune de ses autos n’est à l’arrivée ! Nul doute que l’écurie allemande qu’on finissait par penser invulnérable saura rebondir et tirer les leçons de cette première manche désastreuse.

Finalement, la direction de course décidera d’interrompre la course à 25 minutes de son terme, la pluie ayant redoublé d’intensité, rendant la piste quasi impraticable.

C’est donc Toyota qui remporte ses 6, pardon, 5h35 de Silverstone en signant un beau doublé avec la n°8 devant la n°7. Le podium est complété par la Porsche n°20  de Mark Webber/Brendon Hartley/Timo Bernhard, montrant que la firme de Stuttgart est déjà dans le coup.

En LMP2, c’est la Morgan-Nissan n°26 du G-Drive Racing de Pla/Canal/Rusinov qui s’impose ;

En GTE Pro, c’est la Porsche 911 RSR n°92 de Makowiecki/Holzer/Richard Lietz qui l’emporte ;

Enfin, en GTE Am, la victoire revient à l’Aston Martin n°95 de Thiim/Heinemeier-Hansson/Poulsen.

Le classement complet :

classement-wec-silverstone

Tous les moments forts de la course sont résumés dans la vidéo ci-dessous :

Prochaine épreuve le 3 mai avec les 6 Heures de Spa-Francorchamps.

Toyota-WEC-Silverstone

Crédits images : Toyota, Audi, Porsche, WEC.