Le week-end n’avait pas forcément bien commencé, mais au final, Citroën signe une nouvelle performance pour ce 2ème round disputé en France sur le circuit Paul Ricard.

 

Sébastien Loeb avait en effet signé la pôle position hier, devant Jose Maria Lopez et Yvan Muller, mais suite à l’inspection technique des voitures par la FIA, Loeb et Lopez ont été déclassés : la valve de coupure automatique de l’arrivée de carburant ne fonctionnait pas correctement sur leurs C-Elysée. Un décision assez dure, puisque cet élément n’apporte aucun gain de performance… Bref. C’est donc Yvan Muller qui s’élancera de la première place pour la course n°1, les 2 autres Citroën partiront en dernière ligne en 17° et 18° positions.

La course est lancée sur une piste humide,  Yvan Muller loupe son envol et il est rapidement débordé par Gabriele Tarquini et Norbert Michelisz. Cependant, l’Alsacien va très vite reprendre sa place : il passe Michelisz avant la fin du premier tour et en fera de même sur Tarquini au 3ème. Du côté des 2 autres Citroën, ça remonte fort puisqu’à la fin du premier tour Loeb et Lopez pointaient déjà en 7ème et 8ème positions.

Yvan-Muller-WTCC-Castellet-2

Le niveau de performance des C-Elysée va permettre à Loeb et Lopez de continuer leur folle remontée tout au long de la course, tandis que Muller prend le large en tête avec une avance de plus en plus confortable. Ceci étant, les dépassements seront musclés, en allant parfois jusqu’au contact, notamment entre Loeb et Morbidelli lors du gain de la 6ème place, mais il n’y aura jamais de casse. Sébastien Loeb est déchainé et parviendra à terminer cette première course en 2ème position après de belles manoeuvres de dépassement. La lutte avec Gabriele Tarquini fut intense dans les derniers tours, le pilote Honda finira à une belle 3ème place, signant là sa revanche après un week-end désastreux à Marrakech la semaine dernière où il n’avait malheureusement pas pu prendre part à la course, sa voiture ayant été trop endommagée lors des essais libres. Beau boulot des mécanos Honda qui ont réparé sa Civic en en temps record ! Pechito Lopez terminera au pied du podium, mais il n’a pas démérité et nous a offert de beaux affrontements en piste notamment contre le français Hugo Valente et sa Chevrolet Cruze. A noter également la course solide de Rob Huff qui hisse sa Lada Granta au 5ème rang.

podium-WTCC-Castellet-course1

Le classement de cette course n°1 :

WTCC-Castellet-Classement_course1

Pour la deuxième course, le soleil a fait son retour et c’est Mehdi Bennani qui part en première place avec le système de grille inversée. Il ne va pas conserver cette position bien longtemps car Tiago Monteiro réussit un envol parfait et se retrouve en tête au bout de quelques secondes de course seulement. Gabriele Tarquini négocie également ce départ de la meilleure des manières, il va néanmoins subir un contact avec Morbidelli qui va l’envoyer en dérive, mais le pilote italien va réussir à rester sur la piste sans trop perdre de temps. Yvan Muller court-circuite une chicane pour éviter la voiture de Gianni Morbidelli parti en tête à queue, il perd de fait pas mal de temps, tandis que ses 2 coéquipiers sont déjà derrière lui : les 3 Citroën sont alors groupées.

WTCC-Castellet-Tarquini

Mais qui dit groupées ne dit pas inactives ! Les 3 pilotes s’attaquent, Loeb vient même heurter Muller lors d’une tentative de dépassement un peu osée. Il perd 3 places suite à ce contact. En tête de la course, Monteiro compte 3.5 secondes d’avance sur Bennani au 5ème tour, mais le Marocain se fait dépasser par Gabriele Tarquini au début du tour suivant. Il se retrouve alors à la merci des 2 Citroën de Lopez et Muller, qui vont le dépasser peu de temps après.

Loeb est à la traine, handicapé par des vibrations qui sont apparues après sa touchette, commet une erreur et se fait dépasser par Tom Chilton. Autre erreur pour Tarquini ensuite, ses 2 poursuivants aux Chevrons n’en demandaient pas tant et en profitent pour le doubler coup sur coup, un à droite, un à gauche ! Le safety car doit ensuite faire son entrée après que Loeb ait heurté des pneus et en les envoyant en plein sur la piste ! L’Alfa Romeo 4C rentrera à la fin du 9ème tour, et au restart on assistera à une lutte entre Lopez et Muller, mais un crash à l’arrière du peloton (Filippi sur Seat TC2) va faire ressortir aussitôt la safety car qui venait tout juste de rentrer aux stands ! Durant cette nouvelle neutralisation Tom Chilton effectue un passage obligé par les stands après avoir été jugé responsable de la collision avec Morbidelli. La voiture de sécurité s’effacera pour de bon à la fin du 12ème tour.

WTCC-Castellet-Hugo-Valente

Loeb vient une nouvelle fois au contact lors de la relance, cette fois ci contre Borkovic. L’Alsacien est alors à la limite du tête à queue mais il parvient à conserver le contrôle… A l’avant, Lopez s’empare de la tête de la course au 14ème tour en venant à bout de la Honda Civic de Tiago Monteiro, qui perdra une place supplémentaire quelques instants plus tard puisque Yvan Muller va également le passer. Loeb de son côté parvient à doubler Borkivic au 16ème tour et met instantanément la pression sur Bennani. Juste derrière, Rob Huff heurte Hugo Valente, Gianni Morbidelli en profite pour gagner 2 positions d’un coup. Lors de l’ultime boucle, Loeb tente le tout pour le tout pour passer Bennani mais n’y parviendra pas.

Au final, nouvelle victoire pour Citroën et Lopez, carton plein donc pour le constructeur français avec un sans faute jusqu’à présent : 4 victoires en 4 courses. C’est la 2ème victoire de la saison pour le pilote argentin qui est pour l’heure en tête du championnat. Petite déception pour Sébastien Loeb qui ne termine qu’à la 6ème place après ses multiples contacts. Pas de nouveau triplé cette semaine  donc ; le podium est complété par Tiago Monteiro

podium-course2-WTCC-Castellet

WTCC-victoire-Lopez-Castellet

Le classement de cette 2ème course :

WTCC-Castellet-Classement_course2

Prochain rendez-vous dans 2 semaines en Hongrie.

Yvan-Muller-WTCC-Castellet

Crédits photos : FIA WTCC, Citroen Racing, Honda.