Audi TT 2015.21

Né en 1998, le coupé TT et sa déclinaison découvrable ont finalement eu une nombreuse descendance puisqu’en près d’une quinzaine d’années ce sont plus de 500.000 exemplaires du coupé/roadster bavarois qui ont été vendus dans le monde.

Apparu il y a quelques mois en version coupé, le TT voit apparaitre en cette rentrée 2014 sa déclinaison roadster qui se veut être dans le même lignée que les versions Mk1 et Mk2. Après une première génération faite de rondeurs et inspirée par l’esprit du Bauhaus, le TT a fait perdurer un esprit légèrement décalé, un gabarit toujours compact (4.17 m) mais l’ensemble est peut être devenu plus sage, plus consensuel au fil des ans, surement pour se conformer à l’esprit Audi.

Bien sur il y a l’immense calandre Singleframe (sans les anneaux Audi) que l’on retrouve sur toutes les autos de la marque, les phares et feux dans le même esprit mais il faut toutefois reconnaitre que ce TT Mk3 a un peu plus de caractère que la seconde génération. Le nouveau roadster profite d’une agréable agressivité et se montre une fois encore très réussi esthétiquement avec une allure râblée, un physique presque musclé grâce aux ailes arrondies et bien marquées posées au 4 coins et au petit cockpit situé bien au centre de l’auto.
Si l’auto est très agréable à observer décapotée, on apprécie toujours la petite capote arrondie qui couvre l’habitacle en cas de pluie. Celle-ci est d’ailleurs disponible dans trois coloris de toile différents (noir, gris, beige). L’opération d’ouverture ou de fermeture de la protection toilée se fait en une dizaine de secondes et ce jusqu’à 50 km/h. Le constructeur annonce avoir gagné quelques trois kilos sur le système de capotage de ce TT découvrable par rapport à la précédente génération. Le TT Roadster 2015 se veut moins lourd que la précédente génération.

Si ce nouveau roadster est présentée ici en version standard TT et sportive TTS, sachez que le fameux pack S line est disponible et sera proposé en option.

Audi TT 2015.34

Le roadster comme le coupé d’ailleurs sont construits sur la plateforme MQB issue de la Golf VII mais l’ensemble est adapté à la façon Audi puisque le TT roadster reprend uniquement la structure située sur le plancher qui va des chapelles d’amortisseurs avant jusqu’à la pièce de fixation du pare choc arrière. Audi nous rappelle que comme le coupé, le roadster profite de panneaux de carrosserie en aluminium ce qui permet de garantir un poids contenu et une bonne rigidité de la structure de cette nouvelle Audi découvrable.
Comme le coupé, le roadster TT 2015 repose sur des suspensions qui comprennent des bras de type McPherson à l’avant et un ensemble multibras à l’arrière. Si on trouve de série, une suspension « classique », le roadster peut s’équiper en option d’une suspension de type Magnetic Ride pilotée avec amortisseurs dits actifs.

L’habitacle est sans surprise puisqu’il est repris du TT Coupé au moins jusqu’au bout des portières puisque les places arrières ont disparu pour laisser la place au mécanisme de la capote ainsi qu’aux deux arceaux de sécurité destinés à protéger les passagers en cas de retournement. Le coffre s’il n’est pas très grand, garde un volume correct (capote rangée ou non) de 280 dm3.

Ceux qui connaissent déjà la planche de bord du TT Coupé ne seront ni perdus, ni dépaysés puisque le tableau de bord du roadster est identique avec notamment des commandes qui ont été supprimées ou discrètement cachées. C’est par exemple le cas des boutons  gestion de la climatisation qui se trouvent désormais insérés au centre des trois aérateurs centraux. Le combiné porte instrument est lui aussi similaire à celui du coupé et propose donc au conducteur un grand écran TFT de 12.3 pouces entièrement paramétrables selon les envies ou les besoins.
Au chapitre des petites nouveautés de ce roadster 2015, on notera l’arrivée d’un système de chauffage de nuque (option) comme en trouve un chez Mercedes Benz par exemple.

Au lancement, le roadster Audi TT sera proposé avec trois motorisations (deux essence et une diesel) qui pourront être associées avec la boite manuelle, la boite S Tronic et la transmission Quattro Haldex de dernière génération.

On retrouve donc :

Roadster TT :
L4 2.0 L TFSI avec S&S 230 ch, 370 Nm, Vmax : 250 km/h, 0 à 100 km/h en 5.6 secondes, consommation mixte : 6.2 L/100 km

Roadster TTS :
L4 2.0 L TFSI 310 ch, 380 Nm, Vmax : 250 km/h, 0 à 100 km/h en 4.9 secondes

Roadster TT TDI :
L4 2.0 L TDI 184 ch, 380 Nm, Vmax : 237 km/h, 0 à 100 km/h en 7.3 secondes, consommation mixte : 4.3 L/100 km

Le TT Roadster sera officiellement dévoilé la semaine prochaine au Mondial de l’Automobile. Nous en découvrirons un peu plus à cette occasion (tarifs et équipements notamment) afin d’en discuter avec vous et de vous faire patienter jusqu’aux sessions d’essai mais surtout jusqu’à l’arrivée de ce modèle en concession dans le courant du premier trimestre 2015.

Via Audi.