Sergio Marchionne et John Elkann ont passé un très bon 1er janvier 2014 puisqu’on a appris en début de soirée que Fiat avait conclu un accord avec le fonds Veba pour acquérir la totalité des parts de l’américain Chrysler.

Fusion Fiat-Chrysler en 2014

Le groupe automobile turinois versera la somme de 4.35 milliards de dollars au fonds qui détient les parts de l’UAW. Sur cette somme, 1,75 milliard de dollars (1,27 milliard d’euros) sera payé au comptant puis viendront s’ajouter un autre  paiement en cash de 700 millions, étalé sur 4 années. Le reste de la somme, c’est à dire 1.9 milliard de dollars sera payé sous la forme de dividendes extraordinaires versés par Chrysler à ses actionnaires et dont le groupe Fiat donnera sa part au fond Veba.

Le groupe automobile italien qui détient 58,5% de Chrysler voulait obtenir les parts détenues par le fonds de pension Veba (41,46% des parts de Chrysler) mais l’affaire durait depuis des mois et mois jusqu’à cet automne 2013 durant lequel le fonds d’investissement à mis la pression sur Fiat en demandant la mise sur le marché des parts qu’il détenait. Après quelques semaines de calme, les discussions avaient repris juste avant les fêtes de fin d’année et finalement l’affaire a été menée bon train et se conclut plus vite que prévu. La conclusion de l’opération et la signature définitive de l’accord sont est annoncées d’ici le 20 janvier 2014, c’est à dire durant le salon de Detroit.

Reste toutefois à connaitre le moyen que va utiliser Fiat pour financer ce rachat car aucune augmentation de capital n’est prévue pour financer l’opération.
Sergio Marchionne, en joie, de dire : « Dans la vie de toutes les grandes organisations et des gens qui leur appartiennent, il y a des moments décisifs qui entrent dans les livres d’histoire. » et John Elkann, le PDG du groupe italien d’ajouter : « J’attends ce moment depuis le premier jour, depuis que nous avons été choisis en 2009 pour contribuer à la reconstruction de Chrysler. »

A suivre.

Via AFP, LesEchos, LeMonde.