Au premier abord, cette nouvelle BAIC est plutôt pas mal avec un dessin assez classique qui emprunte diverses influences (Subaru pour la face avant, Audi pour la partie arrière) pour donner une routière homogène. Si la voiture est nouvelle et présentée en première mondiale au salon de Guangzhou, sa plateforme ne nous est inconnue puisque le soubassement de cette nouvelle berline chinoise est celui de la Saab 9-5 « Old Gen » revue et corrigée par les ingénieurs du constructeur chinois.

Pour revenir au nom de cette BAIC, sachez surtout que Shenbao (绅宝) est la traduction chinoise de Saab qui fut utilisée il y a quelques années quand les Saab étaient vendues à Honk Kong et dans quelques pays du sud asiatique. Ainsi en lançant le nom « Shenbao », BAIC semble suivre une stratégie similaire à celle de SAIC qui a fait renaître Rover en Chine sour le nom de « Roewe ». Normalement cette voiture aura l’appellation commerciale de Shenbao D320. La D320 sera proposée avec une version d’entrée de gamme reconnaissable à son petit moteur 1.8 L Turbo et une calandre spécifique alors que la D320 « luxe » s’équipe des moteurs Saab, de sa propre calandre et d’une finition plus cossue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voyant la D320, il est assez difficile de retrouver la Saab 9-5 car les ingénieurs de la R&D de Beijing Auto ont quasiment entièrement refondu la voiture et nous sommes très loin du concept car C70 et encore plus des Saab 9-5 d’ancienne génération. Ainsi on découvre que la plateforme a été retouchée et l’empattement modifié puisqu’il passe de 2.703 m sur la 9-5 à 2.755 m sur cette D280/D320.

La Shenbao D320 avance les dimensions suivantes :

L : 4.861 m
l : 1.820 m
h : 1.462 m

Elle est donc légèrement plus imposante que la Saab 9-5 avec notamment un peu plus d’espace aux places arrière pour mieux séduire la clientèle chinoise toujours friande de longueur pour allonger les jambes.

La Shenbao D320 sera proposée à la clientèle avec trois motorisations 4 cylindres essence suralimentées. On découvre donc un nouveau moteur L4 1.8 L turbo fort de 175 ch, un L4 2.0 L turbo (origine Saab) de 204 ch et un L4 2.3 L (origine Saab) de 250 ch. Toutes ses motorisations sont accolées à une BVA5 qui permet de faire passer la puissance aux roues avant.

Pour l’habitacle, on découvre là encore un décor totalement de celui de la Saab, l’ensemble se veut moins massif, plus dynamique et moderne que sur la suédoise avec notamment des compteurs qui s’inspirent de ceux des Volvo. A revoir car les premières images ne permettent pas vraiment de se faire une juste idée de ce qu’est l’habitacle de cette BAIC Shenbao D320.

 

 

 

 

La voiture sera produite dans l’usine de Shunyi qui appartient à BAIC et elle arrivera en concession dans le courant du premier semestre 2013. Sachez enfin que les versions d’entrée de gamme pourraient prendre l’appellation D280. Saab est mort ! Vive Shenbao !

Via CCN, ChinaAutoWeb.