C’était un peu prévisible, quasi attendu et c’est désormais officiel, BMW Group et Toyota Motor Corporation ont officiellement annoncer qu’ils renforçaient leur coopération commencée en fin d’année 2011 (fourniture de moteurs diesel et développement en commun de batteries Lithium-ion de nouvelle génération) en allant de concert vers la mobilité durable.

Norbert Reithofer et Akio Toyoda ont donc signé ce jour un protocole d’accord au siège de BMW à Munich qui vise une coopération stratégique à long terme dans quatre domaines :

– le développement commun de piles à combustible

– le développement commun de l’architecture et de composants d’une voiture de sport à venir

– la collaboration dans l’électrification de systèmes d’entraînement

– la recherche et le développement communs dans le domaine des technologies de construction légère

Par ailleurs, les deux grands patrons ont paraphé ont signé une déclaration commune pour confirmer leur intention d’intensifier la coopération stratégique à long terme entre les deux entreprises automobiles. On notera aussi l’importance de l’évènement par le simple fait du déplacement d’Akio Toyoda en Allemagne qui veut ainsi marquer l’importance de l’affaire et de ce nouvel accord. Les deux PDG y sont allés chacun de leur petite déclaration officielle et de dire :

Pour BMW, N.Reithofer déclare : « Nous souhaitons renforcer notre position de leader en matière de technologies futures s’inscrivant dans le développement durable. Toyota et BMW Group partagent la même vision stratégique quant à la mobilité individuelle durable de demain. En coopérant, nous réunissons les conditions requises pour que les deux sociétés restent demain aussi chacune dans son segment le leader en matière d’innovations et de durabilité. »

Pour Toyota, A.Toyoda assure et annonce : « BMW et Toyota cherchent à améliorer sans cesse les automobiles qu’ils construisent. Le respect mutuel s’exprime aussi par le fait que six mois seulement après la signature du premier accord, nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape. Toyota est performant dans le domaine des technologies hybrides respectueuses de l’environnement et des piles à combustible. La force de BMW est à mes yeux la construction de voitures de sport. Je me réjouis d’avance en pensant aux voitures qui vont naître de cette coopération. »

On notera l’annonce du développement en commun d’une voiture de sport et à moyen terme les futures voitures qui vont naitre de cette coopération renforcée. L’affaire BPCE annonçait clairement la chose et l’association avec le n°1 mondial de l’automobile hybride est tout sauf fortuite car il apparait clairement que cet accord était en préparations depuis quelques mois déjà. L’affaire GM-PSA n’ayant finalement servi que d’accélérateur ou de révélateur. On imagine clairement que dérrière cet accord, les deux partenaires ont clairement pour objectif de se positionner devant les autres en matière d’hybridation, de VE, de VE avec Range Extender, d’allègement des structures des voitures mais aussi de rentabilité car cette situation permet bien entendu de partager à part égale les coûts de la R&D. Les deux groupes mettent aussi en avant la qualité de ce protocole qui permet de renforcer le partenariat technique et industriel mais qui permet à chacun des protagonistes de garder son autonomie de gestion et son indépendance financière.

On notera avec amusement que c’est au moment où BMW arrivera avec ses i3 et i8 que Toyota profitera des premiers effets de l’accord de fin 2011, à savoir la fournitures des L4 diesel fabriqués par BMW (1.6 L, 2.0 L). Une chose est sure, c’est que cette nouvelle situation scelle définitivement la fin du partenariat BMW/PSA et on peut se dire, avec quelques craintes, que cela jette un peu plus le groupe automobile français dans les bras de General Motors. Il est d’ailleurs fort probable  que PSA aille chercher chez GM de la technologie hybride ou de type VE avec prolongateur d’autonomie. On peut ainsi espérer que Peugeot ou Citroën profiteront assez rapidement de la plateforme et de la mécanique de la Volt/Ampera qui est et reste une excellente base qui devrait encore s’améliorer dans les prochains moins avec le remplacement du L1.4 L Ecotec par un plus performant 2.0 L Ecotec.

Sachez enfin que les groupes automobiles Toyota et BMW profiteront de cet accord pour identifier et discuter de nouveaux domaines susceptibles de coopération technique et/ou industrielle.

Via BMW Group/Toyota Motor Corporation.