… mais moins bien qu’une Megane RS Trophy qui plie le tour de Nürburgring en 8.07.97 mais toutefois mieux qu’une Porsche Boxster S, qu’une Viper GTS de 1997 ou qu’une Alpina B6S de 2008 !

Les grognons ou les sceptiques diront seulement 8:09 surtout quand on compare au temps de la Toyota TMG EV P001 qui a placé la barre à 7:47.794  mais il faut bien différencier les deux autos. La Toyota était une voiture spécifiquement développée pour le circuit et le record sur la piste allemande alors que R8 sur batteries est dans sa définition de série c’est à dire telle qu’elle sera vendue aux clients dans quelques mois.

L’Audi R8 e-tron, c’est deux moteurs électriques combinés pour une puissance totale de 226 kW (308 ch), 820 Nm pour une Vmax de 200 km/h et le 0 à 100 km/h en 4.6 secondes. Ce coupé électrique revendique une autonomie théorique de 215 km et un poids de 1765 kg (+200 kg par rapport à la version V8 4.2 L FSI). La seule différence en cette version de record et le modèle de série, la suppression de la bride de limitation de la vitesse maximale afin que la voiture puisse dépasser les 200 km/h de la version client. Ainsi modifiée cette Audi R8 e-tron pouvait atteindre la Vmax de 250 km/h bien nécessaire dans la ligne droite du circuit du massif de l’Eifel. D’ailleurs un tour chrono avec bridage en place a été mesuré et l’Audi réalise alors un temps de 8:26.096 qui la place entre celui d’une Focus RS et celui d’un coupé Genesis 3.8 L. Pour retrouver l’Audi R8 e-tron sur le Ring, deux vidéos.

Via Audi, Youtube.