Chez BMW, la révolution est en marche ! Traction, monospace, VE, downsizing, réorientation de la marque bavaroise vers une position de “généraliste premium”, voilà beaucoup de nouveautés pour ce constructeur qui est encore pour beaucoup le spécialiste du moteur 6 cylindres en ligne et de la propulsion…
Aussi, bien qu’il investisse de manière importante dans les véhicules électriques et les hybrides au travers des ActiveHybrid et la nouvelle division”i”, la firme munichoise n’en poursuit pas moins son excellent travail sur les moteurs thermiques essence et diesel. Depuis quelques années, BMW travaille sur sa nouvelle famille de moteurs modulaires développés autour d’un cylindre dit “parfait” de 500 cm3. Cette nouvelle structure mécanique permet et permettra à BMW de proposer plusieurs cylindrées et plusieurs architectures en ligne tout en restant sur le même principe du cylindre idéal selon le constructeur. Ainsi BMW peut proposer un L6 3.0 L, un L4 2.0 L ou comme aujourd’hui un L3 1.5 L mais rien n’empêche le constructeur de développer un L2 1.0 L, un L5 2.5 L ou même un L7 3.5 L (en essence ou diesel) même s’il faut reconnaitre que les deux dernières seraient quelques peu atypiques notamment pour le constructeur!

Aussi en cette veille de salon de l’auto de Paris, nous découvrons le nouveau moteur L3 1.5 Twin Power Turbo qui possède outre sa structure à 3 cylindres, la capacité d’être installé aussi bien transversalement que longitudinalement ce qui permettra à BMW de pouvoir l’installer sans difficulté sous les capots des Serie1, Serie3 (peut être Serie4 ?) mais aussi dans sa Serie1 GT (monospace), Serie1 City, i8 Hybride et sur la future gamme Mini où ce L3 devrait petit à petit prendre la place des L4. Cette technologie modulaire développée autour du cylindre référence permet à BMW d’avoir 60% de pièces communes entre tous les blocs essence et plus de 40% entre les blocs essence et diesel.

Sur ce nouveau moteur 3 cylindres, on retrouve toute la technologie et le savoir faire BMW avec bloc en alu, DOHC avec Vanos, Valvetronic, injection directe ou common rail de dernière génération et selon le choix du constructeur et la destination du L3, un ou plusieurs turbos. Ainsi le cadre de ce choix technique, lorsque l’on parle de puissance et de couple moteur, on regarde d’abord les capacités du cylindre de 500 cm3, ainsi on découvre qu’un cylindre peut :

– en version essence : de 30 à 75 ch et 60 à 80 Nm de couple
– en version diesel : de 27 à 61 ch et de 75 à 110 Nm de couple

Pour revenir au nouveau L3 1.5 L Twin Power Turbo, on apprend que les versions essence développeront entre 120 et 222 ch et 180 à 240 Nm de couple. Pour l’option 1.5 L diesel, nous nous verrons proposer dans les années à venir des moteurs de 80 à 180 ch avec un couple moteur qui variera de 225 à 330 Nm. BMW annonce que ces nouveaux moteurs L3 sont extrêmement peu gourmands, peu polluants et ils font preuve  de beaucoup de réactivité, de vivacité et même de sportivité tout en étant exempts de vibrations grâce à l’installation d’un arbre d’équilibrage et d’amortisseurs de vibrations qui permettent d’annuler les caractéristiques propres aux moteurs 3 cylindres  que certains peuvent trouver désagréables. Ces moteurs L3 peuvent bien sur être accolés aux BVM6 (peut être BVM5 sur les toutes petites versions ?) et BVA8 du constructeur allemand.

 

 

 

 

BMW explique aussi avoir été attentif à la sonorité du moteur 1.5 L TPT au point d’annoncer un bruit moteur “sportif”, ce sera à vérifier dans les prochains mois (notamment avec les versions diesel). En découvrant la vidéo ci dessous, vous verrez que si la sonorité est plutôt sympathique, on retrouve tout de même un peu du fameux ronflement propre à cette architecture mécanique.

Des moteurs qui semblent intéressants quoiqu’un peu surprenant notamment si on est un béhèmiste “onld school” qui a encore à l’esprit le L6 2.0 L des BMW 320i et 520i.

Via BMW, Youtube.