On l’attendait i4, finalement ce sera i3 Concept, d’ailleurs à voir son allure très proche de la citadine i3 il ne pouvait en être autrement. Ce nouveau Coupé i3 Concept  est destiné à préparer l’arrivée de la i3 aux Etats-Unis l’an prochain et à familiariser les acheteurs avec le design  spécifique des autos de la gamme i. Ce coupé se présente d’ailleurs avec quelques évolutions de style par rapport à la citadine électrique.

Au premier coup d’oeil, on fait immédiatement le lien entre la i3 et le Coupé i3 mais le coupé apporte quelque chose de plus par rapport à la  citadine. Il intègre dans son apparence des éléments qui le rapproche de la série comme un capot moteur plus travaillé, des portes pleines et non vitrées, des petites vitres de custode triangulaires en avant des portières et les fameux haricots bavarois qui apparaissent plus marqués et proches de ceux que l’on peut voir sur des BMW de production. On notera aussi l’apparition de jantes alu moins pleines et plus réelles dans leur dessin. Toujours dans l’allure ce ce coupé i3, on sera surpris par l’étroitesse des pneumatiques qui donne une impression totalement subjective d’un manque de stabilité de la voiture. On pourra aussi apprécier l’importante surface vitrée, notamment à l’arrière, la livrée orange mais l’on regrettera l’allure massive de ce coupé et sa face avant renfrognée qui n’est pas des plus avenante.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce Coupé i3 Concept reprend intégralement la plateforme de la i3 et il est légèrement plus long que la berline puisqu’il mesure une douzaine  de centimètres de plus que la version normale. La BMW i3 Coupé Concept a les dimensions suivantes :

L : 3.960 m
l : 1.768 m
h : 1.555 m
emp : 2.570 m

L’habitacle est une belle et agréable évolution de celui de la i3 avec une ambiance claire, lounge, luxueuse et lumineuse. Le mobilier du coupé i3 Concept apparait comme plus réaliste que tout ce que BMW avait proposé jusqu’à maintenant. Le constructeur munichois explique aussi qu’il a fait appel au maximum à des matériaux naturels, peu polluants et recyclables. Les sièges apparaissent aussi plus proche de la réalité notamment dans leur garnissage mixte tissu/cuir. Les passagers assis à l’arrière de ce coupé semblent assez bien lotis avec des grandes vitres et une banquette qui parait assez confortable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours dans l’espace à vivre de ce coupé on découvre deux écrans interconnectés  avec un de 6.5 pouces pour le conducteur et un de 8.8 pouces placé au milieu de la planche bord qui permet de visualiser toutes les fonctions du Connected Drive adapté à l’utilisation d’un VE. On retrouve par exemple l’autonomie, la gestion des modes de conduite (Confort / Eco Pro / Eco Pro +), la navigation optimisée qui prend en compte l’état de la route, son relief, le nombre de passagers dans l’auto, l’état de la circulation. Installation radio, connectivité Bluetooth sont aussi géré par le système d’infotainment central.
BMW a aussi prévu une interconnexion entre la voiture et le smartphone du conducteur. Cette liaison permet la navigation, la recherche du parcours optimal ou du point de recharge électrique et le constructeur précise qu’il travaille actuellement au développement d’applications qui permettraient d’aller plus loin dans la mobilité durable.

Mécaniquement, ce coupé i3 Concept reprend l’intégralité de ce que nous connaissons sur la berline i3 c’est à dire une voiture conçue selon le principe LifeDrive qui marie un chassis et une structure en aluminium avec une carrosserie en fibre de carbone et plastique renforcé de fibre de carbone. Pas de changement du coté mécanique puisque l’on retrouve le moteur électrique fort de 125 kW (170 ch), 250 Nm qui permet notamment à ce coupé i3 Concept de parcourir jusquà 160 km. Reste maintenant à voir si ce Coupé i3 Concept passera en série (en version Full Electric ou avec Range Extender) et surtout à quel prix quand on sait que la berline i3 passera les 40.000€ selon la finition et que BMW a une affection toute particulière pour les catalogue d’options et d’accessoires aussi longues qu’un roman de Dumas. A revoir.

Via BMW.