… ou comment mieux profiter du son du moteur L3 turbo ! C’est la surprise de ce début avril (et ça ne semble pas être un poisson !), BMW dévoile les première image de la i8 Spyder qui est la variante découvrable à deux places du coupé i8 que nous connaissons déjà bien et qui arrivera sur le marché dans moins de deux ans.

L’allure générale est très similaire à celle de la version coupé même si le profil façon Spyder donne un coté plus sportif à cette i8 Spyder qui peut se parer d’un toit amovible en cas de pluie ou de fraicheur. Les amateurs apprécieront les portes en élytres et les fenêtres biseautées qui ne sont pas sans rappeler une allure que nous avons tous apprécié sur les anciens concepts cars Saab.

La BMW i8 Spyder reprend la mécanique et les éléments techniques de la version coupé. La structure est en CRFP afin de garantir légèreté mais aussi sécurité et rigidité en cas de choc et c’est là aussi le principe de l’architecture LifeDrive qui a prévalu. BMW annonce ainsi un poids raisonnable pour une telle auto puisqu’elle ne pèse que 1630 kg.

Mécaniquement on retrouve le moteur L3 1.5 L Turbo fort 223 ch, 550 Nm associé à un système de motorisation électrique. L’ensemble avance une puissance combinée de 354 ch qui autorise une Vmax de 250 km/h autolimitée, le 0 à 100 km/h en 5.0 secondes pour une consommation mixte de 3.0 L/100 km. La i8 Spyder est une auto de type Plug-in dont les batteries lithium-ion peut être rechargée en 1h30-1h45 min environ. Bien sur la i8 Spyder peut circuler en moteur thermique, électrique (30 km maxi) ou combiné comme sait le faire le coupé.

L’habitacle est lui aussi totalement dans la lignée de la BMW i8 Coupé avec une planche de bord épurée mais très BMW dans son agencement. Cette dernière marie toujours avec un certain raffinement les habitudes du constructeur munichois et les dernières technologies en matière d’aide à la conduite et de connectivité vers l’extérieur.

Ci dessous, un petite vidéo de promo de l’auto.

Le constructeur bavaoris ne dit pas si cette auto sera présentée à New York ou à Pékin ni si elle pourrait prendre la direction de la production sur le site de Lepizig spécialisé dans la fabrication de la nouvelle gamme i. A suivre.

Via BMW.