Pourquoi un tel titre ? Simplement parce que le constructeur munichois nous dévoile ce jour les nouvelles M6 et M6 Cabriolet qui avance des poids impressionnants et peu en rapport avec la tendance du moment ! Heureusement que le toit du coupé est en CFRP (polymère ou plastique renforcé de fibre de carbone).

Coupé : 1850 kg selon normes DIN / 1925 kg selon normes UE

Cabriolet : 1980 kg selon normes DIN / 2055 kg selon normes UE

C’est tout de même beaucoup pour un coupé et un cabriolet même puissant, long de 4.898 m et large de 1.919 m. Pour ce qui est de l’allure , on retrouve un pare choc spoiler spécifique, prise d’air M sur les ailes avant, jupe arrière avec 4 sortie d’échappement, que du normal en fait et dans la ligné de ce que nous connaissons sur la M5. C’est donc au prochain salon de Genève que BMW révèlera au public les versions sportives du coupé et cabriolet Serie6. Ces deux sportives peuvent être associés à la M5 avec qui elles partagent toute la partie mécanique.

On retrouve donc le V8 4.4 L Biturbo (4395 cm3) avec turbo TwinScroll, Valvoltronic, double Vanos avec calage variable des soupapes d’admission et d’échappement et système S&S. Ce V8  développe la puissance de 560 ch entre 5750 et 7000 trs/min, 680 Nm entre 1650 et 5750 trs. Le régime moteur est limité à 7200 trs/min. Le moteur est associé à la BVR M-DKG Drivelogic à 7 rapports avec palettes au volant, trois modes de fonctionnement (Auto, manuel, Lauch Control) et différentiel autobloquant à glissement limité. Comme sur la M5 , la récupération de l’énergie au freinage est livré d’origine sur la M6.

D’origine la BMW M6 est livrée avec des freins à disques en métal et des jantes alu en 19 pouces mais elle pourra disposer en option de jantes alu en 20 pouces, de freins à disques en carbone-céramique de 410 mm à l’avant (étriers fixes à 6 pistons) et 396 mm à l’arrière (étriers classiques flottants mono piston). Les freins en carbone-céramique permettent de gagner 19.4 kg. D’origine la M6 est proposée avec une suspension sport M pilotée, une direction assistée asservie à la vitesse avec mode M et un ESP spécifique avec mode M Dynamic.

Pour ce qui est des performances, voici le détail des versions Coupé et Cabriolet M6 :

Coupé : Rapport poids/puissance selon normes DIN : 3.30 kg/ch,  Vmax : 250 km/h autolimités (305 km/h avec Pack M Driver), 0 à 100 km/h en 4.2 secondes, 0 à 200 km/h en 12.6 secondes, consommation mixte : 9.9 L/100 km/h, 232 g de CO2/km

Cabriolet : Rapport poids/puissance selon normes DIN : 3.54 kg/ch, Vmax : 250 km/h autolimités (305 km/h avec Pack M Driver), 0 à 100 km/h en 4.3 secondes,  0 à 200 km/h en 13.1 secondes, consommation mixte : 10.3 L/100 km et 239 g de CO2/km

Dans l’habitacle, on retrouve des inserts en fibre de carbone, des sièges sport recouverts d’une belle sellerie cuir, tous les équipements habituel du Coupé ou de cabriolet Serie6, d’un volant sport multifonction, d’un ciel de toit en alcantara sur le coupé et d’une belle capote tripe épaisseur sur le cabriolet. Les M6 profitent du système embarqué ConnectDrive qui permet de disposer de la vision de nuit, du HUD, du Speed Limit, de l’indicateur de dérive (avec un tel poids il y a des risques qu’il se déclenche),  de la hifi B&O Surround System avec 16 HP dans le coupé et 12 HP dans cabriolet, de l’infotainment avec navigation, multiconnectivité, Bluetooth, internet avec fonctions communautaires et de recherche (en deux mots, vous pouvez avoir Google, Twitter, MSN ou Facebook dans votre auto… mais est ce bien nécessaire au delà de l’esbrouffe pour le voisin ?).

La M6 devrait arriver en concession dans le courant de l’été et sa tarification n’est pas encore disponible mais cela ne saurait tarder. A suivre dans les prochaines semaines.

Via BMW.