A Molsheim (Alsace) cette semaine, un heureux propriétaire s’est vu livrer ni plus ni moins que la centième Bugatti Chiron. Présentée en mars 2016 lors du Salon de Genève, la Bugatti Chiron avait débarqué sur nos routes dès la fin de cette même année. Forte de ses 1500 chevaux et de son design toujours plus musclé, la nouvelle hypercar n’a pas tardé à séduire et les bons de commandes se sont rapidement entassés sur le bureau du PDG de l’époque, Wolfgang Dürheimer.

Mais en ce mois de mai 2018, c’est bien Stephan Winkelmann, le nouveau Président, qui pose fièrement entouré de son équipe à côté du centième exemplaire de la Bugatti Chiron. Pour satisfaire la demande, la cadence de production a progressivement augmenté pour atteindre un rythme de 70 châssis assemblés chaque année. Avec 500 exemplaires prévus, à cette vitesse, on pourrait espérer voir une “Chiron La Finale” exposée au Salon de Genève en 2024. Mais entre temps, des versions Grand Sport ou Super Sport pourraient venir chambouler nos plans…

Bugatti Chiron 2018

Dans tous les cas, le riche propriétaire venu du Moyen-Orient, est un homme de goût. Son exemplaire arbore une livrée carbone bleu foncé avec une finition mate, une première selon le constructeur, ainsi qu’une teinte Italian Red sur le grand C typique de ce modèle. Le rouge se retrouve également à l’intérieur avec un habitacle réalisé entièrement en cuir. Malheureusement il faudra sûrement patienter un peu avant de découvrir quelques photos supplémentaires. Quoi qu’il en soit, pour s’offrir cette jolie Chiron, le client aura tout de même déboursé la modique somme de 2,85 millions d’euros.

Stephan (pour les intimes) semble fier de cette nouvelle création et déclare : « La centième Chiron me plaît particulièrement, car elle combine à merveille élégance et dynamique. Elle témoigne du savoir-faire de Bugatti dans la création de pièces uniques qui sont autant de joyaux de raffinement automobile et de personnalisation. »

Crédits : Bugatti