Assez peu d’actualité Bugatti ces dernières semaines et soudain en plein milieu de l’été petit coup de com’ et de business avec d’abord une xième version spéciale de la Grand Sport qui peine vraiment à se vendre (les vrais amateurs riches doivent être déjà équipés !) et un entretien accordé à Car & Driver par Wolfgang Durheimer, le patron de Bugatti, qui parle de la Galibier.

Bugatti semble donc avoir vraiment des difficultés pour écouler ses Veyron (90 chassis seraient encore en attente d’acheteur) et à chaque occasion possible le constructeur de Molsheim sort une nouvelle version spéciale. C’est le cas à Pebble Beach 2012 avec la présentation de la Veyron Grand Sport Vitesse Special Edition qui est une Grand Sport avec une livrée et une sellerie spécifique mais rien de plus puisque le moteur reste le W16 8.0 L de 1200 ch, 1500 Nm avec BVA7.


Au programme de cette Grand Sport Vitesse Special Edition  une livrée bicolore qui rappelle celle des Bug’ Type 37A des années 28-29, c’est à dire les teintes Bianco and New Light Blue avec JAlu assorties et dans l’habitacle une sellerie en cuir Tabac avec surpiqures contrastée New Light Blue. Voilà, Pour le prix et les disponibilités, il vous suffit de prendre contact avec le constructeur français dans le Bas Rhin.

Regardons maintenant du coté de la Galibier et des éléments exposés par le patron de la firme alsacienne au sujet de sa future grande limousine hyper luxueuse, hyper performante et bien sur hyper chère. Wolfgang Durheimer était donc interviewé il y a qq jours par Car & Driver. Il confirme ainsi que la Galibier 16C est en phase de retouches, à priori assez importantes, avec la collaboration de Giugiaro. On apprend que la voiture disposera de bien plus de 1000 ch, il parle même d’un moteur W16 flexfuel revu donc la puissance approcherait les 1400 ch qui tournerait actuellement au banc. Néanmoins Durheimer laisse entendre que ce sera un peu moins sur la version de série pour des raisons de fiabilité et de tranquillité des acheteurs qui pourront tout de même se déplacer dans ce qu’il y a de mieux en matière d’automobile de très grand luxe. On sent bien dans les propos du patron, poindre comme une envie de « revival » de la Royale !
Il poursuit en expliquant que la voiture ne sera pas hybride, pas électrique et que la priorité est une grande berline dédiée au très grand luxe, à la puissance et à la performance pure. La Vmax minimum imposée par le cahier de charge est 235 mph ou 378.2 km/h. La voiture arrivera soit avec le millésime 2015 soit avec l’année civile 2015 et sans vraiment de surpris il confirme que les 8 sorties d’échappement sont confirmées dans le design de la Galibier. Enfin si l’on apprend sans étonnement que M.Winterkorn s’occupe du projet, on découvre que Ferdinand Piëch supervise ce grand projet automobile des prochaines années.

Via Car&Driver, Bugatti.