Il y a une petite quinzaine de jours, nous abordions l’affaire de cette Veyron Hyper Sport qui viendrait atomiser tout ce qui roule sur la Terre (pour les autres planètes je ne sais pas !). Entre doute, fantasme nous avions abordé le sujet mais l’affaire prend aujourd’hui un peu plus de corps avec la déclaration de Jens Schulenburg qui n’est rien d’autre que l’ingénieur en chef du constructeur de Molsheim.

L’homme explique au reporter d’Autoexpress : « Nous travaillons sur une prochaine supercar. Le grand défi est en partie de réduire le poids et pour y parvenir nous travaillons par exemple sur des roues ou des organes mécaniques en fibre en carbone. Nous envisageons aussi d’explorer la piste de l’hybridation qui est une vraie solution pour obtenir plus de puissance. »

Une vraie ouverture et une quasi confirmation qu’il y aura plus fort que la Veyron Super Sport et ses 1200 ch. Ainsi on parle désormais d’une Veyron Hyper Sport qui développerait 1600 ch, passerait la barre des 460 km/h avec une Vmax s’établissant aux environs de 463-465 km/h et un 0 à 100 km/h qui serait atomisé en 1.8 secondes (bonjours les G !). Le projet poussé par un certain Ferdinand Piëch pour voir le moteur W16 évoluer notamment en cylindrée avec un bloc qui pourrait passer de 8.0 L à 9.6 L. La voiture, grâce à une profusion de fibre de carbone, de magnésium et d’aluminium pourrait perdre au moins 250 kg.

La rumeur veut enfin que cette méga Veyron soit dévoilée dans un peu moins d’une année lors du salon de Francfort 2013. Une affaire alsacienne à suivre.

Via GTSpirit, Autoexpress.