Moteur W16, 4 turbos, une BVR7, un teinte bleue plutôt rare, des performances hors du commun, des heures et des heures de mise au point, des équipements rares ou pas vu dans cette catégorie…et pourtant ce n’est pas vous qui serez aux commandes de cette Bugatti Veyron 16.4 Centenaire d’une rare beauté mécanique mais un p’tit jeune chanceux fin metteur au point à moins qu’il ne soit ingénieur, vraiment dommage pour les bugattistes émérites qui en rêvaient !

Aussi pour faire passer la pilule, je vous propose un petite vidéo compensatrice et c’est par là !

Alors, comblés ?

Via Youtube.