Si l’on en croit les dernières dépêches et informations, c’est ce lundi après midi qu’un conseil de surveillance extraordinaire doit avoir lieu et valider le recrutement de Carlos Tavares avant que l’annonce officielle soit faite ce soir ou demain mardi matin avant l’ouverture de la bourse et des cotations.

Carlos Tavares chez PSA

Selon Reuters, il y a quelques minutes PSA Peugeot Citroën annoncera ce soir aux représentants syndicaux que Carlos Tavares, ex-directeur général délégué de Renault, est nommé au poste de numéro deux du groupe. Trois sources très proches du dossier font savoir que la direction doit faire une annonce au comité de groupe européen à 17h30.

Si l’on en croit les derniers éléments, l’ingénieur centralien, passionné de sport automobile et surtout ex N°2 de Renault secondera jusqu’au printemps prochain l’actuel patron de PSA avant de lui succéder avant l’été.

Ainsi après avoir fait toute sa carrière (depuis l’âge de 23 ans) chez Renault, Carlos Tavares rejoindrait donc le premier concurrent direct de la marque au losange et cela risque d’ailleurs de ne pas être facile tous les jours pour ceux qui vont vouloir l’affronter ou contrer ses décisions. L’homme est peut être passionné mais « formé à l’école Ghosn », c’est aussi un cost killer. Selon plusieurs de ses collaborateurs chez Renault : « Carlos Tavares est un champion pour réduire les coûts. Il n’aime pas qu’on contredise ses décisions ». Chez Renault il est celui par qui est arrivée la diminution et la rationalisation du nombre de plateforme. Il ne craint pas les fermetures de site de production si cela est nécessaire et en cela il s’est opposé l’an passé à Carlos Ghosn qui préfère le traitement « social et négocié » des évolutions de l’entreprise aux solutions énergiques proposées par l’ex N°2.

Chez PSA Carlos Tavares devrait d’abord seconder Philippe Varin pris essentiellement par les négociations fionancières avec DongFeng et d’autres partenaires. Selon une source PSA, il mettra à profit ce temps pour étudier et prendre la mesure de l’entreprise. L’arrivée d’un successeur à P.Varin mais aussi d’un numéro deux va aussi permettre de rassurer les marchés et cela se voit tout de suite puisqu’à la bourse le titre PSA gagnait 4,45% à 10,685€ soit la plus forte hausse de l’indice SBF 120 (+0,6%) du jour. L’action PSA profite aussi de l’hypothèse d’une relance des exportations vers l’Iran dans quelques mois après l’accord préliminaire signé ce week end autour du programme nucléaire iranien. Les financiers disent que la conjonction des deux éléments ne peut être que favorable à l’entreprise.

Les analystes et les marchés considèrent que l’arrivée de C.Tavares chez PSA est un signe fort et un recrutement de poids qui était nécessaire face au marché boursier. Cette venue marque clairement la volonté du groupe de procéder à des changements importants pour ne pas dire vitaux dans les prochains mois ou prochaines années.

En trouvant un remplaçant à Philippe Varin, PSA et la famille Peugeot veulent marquer leur volonté de poursuivre l’aventure notamment dans le cadre d’une stratégie de mondialisation et de conquête des marchés. Philippe Varin pourrait normalement céder sa place lors de l’assemblée générale du groupe au printemps c’est à dire en avril ou mai 2014 ce qui permettrait à Tavares de prendre pleinement ses fonctions de N°1 avant l’été.

Et pendant ce temps là chez Renault…

MàJ du 25/11/2013 à 17h50 :

C’est fait et officialisé.

http://europe.autonews.com/article/20131125/ANE/131129920/psa-board-said-to-ok-hiring-ex-renault-coo-tavares-to-succeed-ceo

Via LeMonde, Reuters,AP.