Chris Harris teste l'Alfa Romeo 4C

Je ne vais même pas prendre deux lignes pour vous redonner les spécifications de la 4C, nous l’avons détaillé tous ensemble depuis des mois et même des années. Aussi je crois que tous les amateurs du genre et les alfistes sont au point sur cette nouvelle Alfa Romeo. Je vous propose le premier essai du nouveau coupé milanais et c’est un anglais qui s’y colle, en l’occurrence Chris Harris qui a pu prendre le volant de l’italienne il y a quelques jours aussi bien sur la route que sur la piste. Au final qu’en pense  l’essayeur ? Il a vraiment apprécié l’italienne qui est très bien née. Un italienne qui est à sa place entre une sportive et spartiate Lotus 1.8 S et une plus sophistiquée mais toujours très performante Porsche Cayman.

Un très bon chassis, une excellente motricité, un freinage puissant et efficace, un moteur assez rageur et suffisamment coupleux et bien sur une légèreté de bon aloi sont aux nombres des qualités de cette Alfa qui est bien plus belle dans un environnement réel que sur les moquettes des salons ! Au chapitre des regrets, un habitacle peu réussi, presque bâclé et des sièges mal foutus, inconfortables et inadaptés à la conduite sportive. Peu de choses en définitive si on a comme priorité la conduite dynamique et le plaisir au volant.

Pour retrouver le premier essai de la 4C avec un britannique au volant ainsi que quelques glissades en virage, c’est par là.

Via Drive, Youtube.