Chrysler LLc - un grros rappel

Après l’affaire des Jeep Liberty et Grand Cherokee et le bras de fer avec la NHTSA avec le fameux rappel volontaire « imposé », la seconde affaire Jeep, Chrysler remet le couvert avec un gros rappel qui concerne quelques 842.000 véhicules fabriqués entre 2011 et 2013.

Problème n°1 (490.000 véhicules)
Il semble qu’un microcapteur/contrôleur défectueux puisse empêcher le fonctionnement normal du système actif des appuie-têtes. Ce principe est censé limiter les risques de blessure au cou lors des collisions arrière notamment le souvent mortel « coup du lapin.
Les voitures concernées sont :
-Chrysler Sebring, Chrysler 200
-Dodge Avenger, Dodge Nitro
-Jeep Liberty

Problème n°2 (282.000 véhicules)
Suite à plusieurs réclamations et courrier, il apparait qu’il existe un risque de déploiement de l’airbag latéral du mauvais côté du véhicule en cas de choc (ex choc à droite = déploiement de l’airbag gauche). Jusqu’à présent trois accidents et une blessure ont été relevés par Chrysler.
Les voitures concernées sont :
-Chrysler Town & Country
-Dodge Grand Caravan
-Ram Cargo

Problème n°3 (69.000 véhicules)
Un logiciel de gestion et de contrôle de l’ESP présent sur les pick up RAM pose problème et il doit être reprogrammé. Aussi pour éviter des soucis, Chrysler organise le rappel de 69.000 véhicules.
Le véhicule concerné est :
-Dodge RAM

Problème n°4 (230 véhicules)
Un dysfonctionnement dans le déploiement des airbags impose à Chrysler de changer complètement les modules sur les monospaces du groupe.
Les véhicules concernés sont :
-Chrysler Town & Country
-Dodge Grand Caravan

Comme le veut la formule consacrée, les clients concernés seront contactés par courrier ou téléphone et ils seront invités à passer dans les ateliers des distributeurs des marques du groupe Chrysler. Reste qu’àprès le premier rappel de 2.7 millions de Jeep, un second de 633.000, ce nouveau gros rappel vient grossir la facture de SAV de Chrysler LLc.

Via Chrysler.