Comme il est de tradition à chaque élection, le nouveau « locataire » de l’Elysée se rendra au palais présidentiel en parcourant quelques unes des grandes artères de la capitale à bord d’une voiture haut de gamme française. Et si l’on en croit les derniers bruits de couloirs, parmi les trois constructeurs nationaux, c’est Citroën qui tiendrait le bon bout pour ce parcours qui aura lieu le 16 mai prochain. Pour rappel, nous nous étions posés la question l’an passé !

Une habitude me direz vous car depuis la seconde guerre mondiale, le constructeur aux chevrons a souvent été le fournisseur de la voiture officielle du chef de l’état. On notera la Traction sous la 4eme République,  la DS du Général de Gaulle, la SM de G.Pompidou, la CX de J.Chirac ou la C6 qu’utilise en alternance Nicolas Sarkozy avec sa Vel Satis et cette année il semble que les deux prétendants à l’élection présidentielle ont fait le choix de Citroën face à une Peugeot 508 peu valorisante et une Renault Latitude pas fabriquée en France mais en Corée du sud. Ainsi selon les informations disponibles, le constructeur aurait proposé le prêt d’une DS5 « présidentialisée » et représentative du renouveau vers le haut de gamme des voitures françaises. Nicolas Sarkozy aurait déjà donné un accord de principe et du coté de François Hollande, il semble que la décision soit la même mais rien n’a été confirmé officiellement et ne le sera avant la publication des résultats. Peut être l’avez vous remarqué, mais depuis le début de la campagne, nous avons vu N.Sarkozy très souvent en 508 et François Hollande en C5 ce qui montre que le groupe PSA a les faveurs des candidats. Pour mémoire, lors de son trajet vers la présidence en 2007, le président Sarkozy avait emprunté à Peugeot la fameuse et unique 607 Pallatine qui est exposée au Musée de l’Aventure Peugeot.

NDLA : Pas de polémique sur le terme « ancien » qui n’est ni partisan, ni lié à l’âge du président actuel !

Via AP, Challenges.