Ce n’est pas la nouvelle du siècle mais il est intéressant de noter et surtout de confirmer le bon départ commercial de la Citroën DS5 mais aussi et surtout le tassement des ventes de DS4 (mais aussi de C4) sur le marché français. Ainsi en mai dernier, Citroën a livré quelques 1093 DS5 alors que dans le même temps seulement 1200 DS4 neuves prenaient la route !

On est surpris à la fois par la bonne performance de la DS5 et celle, médiocre, de la DS4 qui est pourtant une voiture que j’avais apprécié et qui est une très bonne auto du segment. Doit-on y voir un problème de positionnement prix ? Une gamme trop restreinte et pas assez personnalisable ? L’absence de vitres arrières ouvrantes ? Une allure de sauterelle ? Peut être un peu de tout à la fois mais aussi des offres financières auxquelles ne sont pas habitués les clients de Citroën… Quoiqu’il en soit ça démarre bien pour cette DS5 qui a profité depuis quelques semaines d’une belle campagne de pub en devenant la voiture officielle du chef de l’état.

NDLA : Je ne ferais pas de sujet sur le fait médiatique de la semaine, je veux parler du trajet du président en voiture entre Paris et Caen et les quelques écarts de conduite de son chauffeur et de son escorte.

Via CCFA, JatoDynamics