Histoire d’un mythe.

Le public l’a découverte il y a 20ans grâce à une troublante campagne d’affichage ou CLIO était présentée comme une « matière vivante » : un oeuf, une silhouette sur le départ d’un sprint, ou une bouche. Point commun des différents visuels, une seule et même couleur, le rouge, et la présence de métal traversé par une lumière blanche : La Vie !

Clio s’est vite imposée comme la référence sur le marché de la citadine européenne. Renault qui voulait en faire une Golf à la française dans le domaine des petites voitures a réussi à imposer un nom, une image et une réputation aujourd’hui encore incontestés grâce à une politique design et qualité très exigeante. Carton commercial au fil de ses différentes générations et restylages, Clio a un peu perdu de sa superbe . Elle est aujourd’hui malmenée par des rivales plus insolentes et aguicheuses que jamais. ( 206 puis 207, Fiesta …) .

Déjà 20 ans !

Un titre très disputé.

Des 3 générations apparues depuis 1990, l’actuelle est celle qui a suscité le moins d’enthousiasme à sa sortie. Le marché grouillait alors de petites bombes prêtes à en découdre avec la star dont la plastique très timorée faisait pâle figure face au peps de ses concurrentes. Le récent restylage de l’opus III a habilement gommé la réserve stylistique de la petite qui « a tout d’une grande ». Les faces avant et arrière ont gagné en dynamisme et agressivité pour mieux s’inscrire dans la tendance toujours plus sportive des modèles du segment B, tendance inaugurée par Peugeot avec la 206, et suivie depuis par tous les généralistes.

La promesse d’un retour en grâce.

Mais tout ça n’est rien à côté des promesses que tient l’imminente Clio IV. Oubliez ce que vous croyez déjà savoir d’elle en terme de design, Renault nous promet une très grosse surprise. Pas question de copier-coller la jolie ZOE , l’inspiration viendra plutôt du roadster DéZir et même, même de l’Aston Martin Vantage ! Nous sommes certes en avril, mais l’info est sérieuse et excite la curiosité. Selon mes informations, Clio IV a été dessinée avec un langage formel entièrement axée vers la sensualité. Biensûr elle reprendra à son compte la nouvelle identité visuelle Renault mais sans singer les calandres  déjà connues de DéZir ou de ZOE. Tout en respectant l’implantation verticale du losange surdimmensionné, Clio IV affichera une face avant totalement inédite et surprenante. Il nous tarde d’en savoir plus sur cette futur grande nouveauté française. Et il est d’ores et déjà rassurant d’entendre Renault confirmer qu’il différenciera la face avant de chacun de ses futurs modèles tout en respectant les nouveaux codes de l’identité visuelle de la marque. Si ZOE devrait se contenter d’une seule carrosserie 5 portes, CLIO gardera l’avantage d’une offre plurielle ( 3 et 5 portes, le break n’étant pas encore confirmé).

En attendant d’en savoir plus sur la plastique renouvelée de la star, voici l’interprétation de ce que pourrait être la nouvelle coqueluche des Français à travers les esquisses d’ Adrien Séné ( blogautomobile.fr ).  Appréciez le talent d’Adrien en cliquant sur le lien suivant:

http://blogautomobile.fr/home-design-8-108387#axzz1IxL9Nh8Z

 

 

 

Une technologie propre.

Sur le plan technique nul doute que CLIO IV adoptera la nouvelle gamme de moteurs équipant les derniers concept cars de la marque et illustrera la stratégie de downsizing de Renault .

En essence, on devrait ainsi retrouver la gamme de moteurs TCe modulaires, Energy TCe , turbo essence 3 cylindres développant une puissance de 110 chevaux alors qu’en diesel, la nouvelle génération Energy dCi bénéficiera de la technologie EGR Boost . Dans les deux cas, ces nouvelles technologies concourent à réduire la consommation et les émissions de CO2 sans sacrifier les performances.

 

 

Notre attente sera bientôt récompensée, le teasing de ce nouvel opus de CLIO devrait commencer dans les tous prochains mois, et nous aurons très vite le plaisr de pouvoir commenter ensemble cette nouvelle génération …