Il y a quelques jours nous vous parlions du « gros » rappel organisé par Aston Martin pour un problème de qualité des matériaux du mécanisme de pédale d’accélérateur, soyez assurés que cela n’était rien a coté des deux sessions de rappel lancées par Chevrolet et Toyota.

Toyota et GM passent par la case rappel

General Motors a annoncé le rappel de 778.000 voitures en Amérique du Nord (des Chevrolet Cobalt de 2005 à 2007 et des Pontiac G5 de 2007), afin de remplacer différents contacteurs d’allumage potentiellement défectueux. Ces défauts pourraient entrainer l’arrêt inopiné du moteur ou empêcher les airbags de se déployer lors d’un accident a indiqué le groupe automobile américain dans son communiqué.

Toyota a annoncé le rappel de 1.9 million de Prius dans le monde (dont 1 million au Japon, 700.000 aux Etats-Unis, 130.000 en Europe et 15.300 en France) en raison d’un problème lié au système hybride qui peut entraîner l’arrêt de la voiture. Les véhicules concernés ont été fabriqués entre 2009 et 2014 ce qui correspond à la troisième génération de la voiture hybride.

Le constructeur a souligné que, dans la plupart des cas, le problème entraîne une perte de puissance signalée par un voyant ce qui n’empêche pas de conduire. Au pire, la voiture « ralentit jusqu’à s’arrêter » précise le communiqué officiel. Toyota explique que le problème provient du logiciel du module de contrôle de l’inverseur du système hybride. Lorsqu’il est fortement sollicité, le logiciel peut faire entrer le véhicule en mode de sécurité, limitant la puissance disponible pour la conduite. Dans de rares cas, le module de contrôle pourrait s’auto-réinitialiser, mettant  hors service le système hybride et entraînant l’arrêt du véhicule. L’intervention consiste à reprogrammer le module. Réalisée en atelier, elle nécessite une durée d’environ 40 minutes. Cette opération de reprogrammation sera entièrement gratuite pour le client qui sera prévenu par courrier.
Toyota a indiqué avoir été averti d’un peu plus de 400 cas essentiellement au Japon et aux Etats-Unis. Le constructeur ajoute qu’aucun accident ni blessure n’avaient été signalés même par la NHTSA. Il s’agit du plus important rappel jamais effectué pour la Prius depuis son lancement en 1998. 

Via GM, Toyota, Reuters.