Vendredi c’était conseil interministériel sur la sécurité routière… Une bien jolie réunion de ministres, sous la direction de F.Fillon, qui doit fixer les objectifs et les moyens afin de rendre la route plus sure mais aussi … plus rémunératrice et répressive si l’on en juge par les mesures annoncées.

Commençons par la mesure frappante qui concerne le nombre de radars sur nos routes qui va encore augmenter puisque d’ici à 2012 ( grande année électorale ! ) ce ne sont pas moins de 800 radars supplémentaires qui seront disposés le long de nos routes, auxquels il faudra ajouter 100 « radars tronçons » qui contrôleront les vitesses moyennes ( installation autorisée par la Loi Lopsi 2 alias fourre tout sécuritaire  que certains n’hésitent pas à appeler « Loi Fille de Big Brother » ).

Ainsi on indique à la suite de ce conseil interministériel que les radars seront désormais moins facilement répérables pour être encore bien plus efficaces. Le premier de nos ministres a d’ailleurs assuré que la sécurité Routière restait une des priorités du gouvernement et qu’il était hors de question de relâcher la pression car l’objectif reste toujours de 3000 morts sur les routes en 2012. Dans l’affaire des radars, on apprend aussi que ces derniers ne seront plus signalés 400 m en aval mais entre 1 à 2 km ( pour que l’automobiliste malfaisant relâche sa vigilance ! ) et seront suivis en amont des fameux panneaux  » Contrôles radars fréquents ». Cet ensemble de mesures à été salué par Bernard Pottier et Chantal Perrichon respectivement président et présidente de la Prévention Routière et de la Ligue contre la Violence Routière.

Neanmoins ils ont regretté l’absence d’investissement dans les radars de nouvelle génération qui peuvent être embarqués à bord de voitures banalisées ( vivement les radars dans votre auto et les caméras chez vous ! ). Par ailleurs, on apprend que les forces de l’ordre seront dotées de 1800 éthylomètres électroniques supplémentaires qui seront mis à disposition des contrôles et le nombre de tests salivaires va augmenter d’environ 60% (  53.000  à 88.000 pour atteindre 100.000 en 2011 ) . Par ailleurs, à l’instar de ce qui se fait dans les discothèques, les débits de boisson devront mettre à disposition de leurs clients des moyens de mesure du degré d’alcoolémie soit chimiques, soit électroniques. Une mesure de bon sens semble t il et qui ne peut que responsabiliser chacun avant de prendre le volant !

Pour ce qui est des deux roues qui représentent tout de même près de 30% des décès sur la route, le contrôle technique des cyclomoteurs ( < 49.9 cm3 ) va être instauré avec contrôle technique tous les deux ans pour vérifier entre autre le bridage du moteur et l’état des freins mais rien pour un possible permis 49.9cm3 qui restera encore dans les cartons.

Enfin, l’état va sévir face à la montée du nombre de délits de fuite ( + 31% depuis 2003 ) avec des peines aggravées qui pourront aller jusqu’à 3 ans de prison ferme et 75.000€ .

Voilà les principales mesures prises en conseil interministériel cette semaine qui viendront en plus de l’arsenal actuel et qui sont destinées à atteindre l’objectif de 3000 morts sur nos routes lors d’une année électorale  !! Toutes ces mesures ont été jugées bien insuffisantes par Chantal Perrichon ( Ligue contre la Violence Routière ) et Peirre Julé Varade ( Victimes et Citoyens de l’Insécurité Routière ) qui demandent bien plus de contrôles policiers, de repression et de sanction importante pour les conductrices et conducteurs que nous sommes ! Une chose est sure, dans les années qui viennent c’est bien notre budget qui risque d’être encore touché par la surveillance et la repression sur les routes ! Et dire qu’un peu plus d’éducation, un meilleur apprentissage, un peu plus de responsabilisation feraient surement beaucoup plus mais ne rapporteraient pas à l’état ( aussi sous la pression de certains lobbys sécuritaires  ) ! Et puis on oublie bien vite les impondérables ( hausse du trafic routier et du trafic poids lourds, vec je vous le rappelle la France qui refléchit à l’autorisation des camions de 60 tonnes et 25.25 m de long  alias les Méga camions ) et les incomprésibles ( cf voir chiffre de la mortalité sur les routes françaises au début du 20e siècle et le peu de circulation de l’époque … ). Pour ceux que cela interesse, ci dessous les chiffres de la mortalité en France .

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=natfps06205

Un long débat qui est de nouveau alimenté … A suivre !

Via AFP, LePoint, Insee.