Corvette C7.0

La voilà enfin cette nouvelle Corvette C7 2014 qui prend le patronyme de Stingray en référence à sa glorieuse et réputée ancêtre. L’allure se veut plus râblée, plus musculeuse que sur l’actuelle C6 qui va laisser sa place dans quelques mois à cette nouveauté sportive. Les ligne se veulent plus dynamiques mais surtout plus agressives et vives qu’actuellement avec notamment des beaux plis latéraux de carrosserie. Si l’on fait le tour du net automobile, on constate qu’un peu partout on peut lire que l’inspiration est à chercher du côté de la Nissan GT-R, de la F599 et on peut ajouter du coté de la Viper pour les phares et de la Camaro pour les feux mais nulle part pour les 4 grosses sorties centrales d’échappement qui vont aider le nouveau V8 et ses futures variantes à bien respirer.

Corvette C7.1Corvette C7.2

Les amateurs de Corvette vont apprécier l’allure brutale, masculine de cette nouvelle supercar américaine, les autres resteront peut être sur leur faim en trouvant que lee est un peu « too much » notamment du côté de la partie arrière très expressive mais un rien caricaturale. Certains se sont offusqués de l’apparition des feux arrière quasi carré mais ce n’est pas vraiment une nouveauté puisque la Corvette ZR1 d’il y a 22-23 ans les avaient déjà.

Sur le plan de la conception, la nouvelle Stingray puisque l’aluminium entre dans la structure de la voiture dès la base alors qu’auparavant seules les version haut de gamme y avaient droit. L’arrivée de l’alu mais aussi de la fibre de carbone et des matériaux composites dans les éléments de carrosserie permet à l’auto d’avancer un poids inférieur de 45 kg à celui de la C6. On en retrouve ainsi dans le capot moteur et le toit amovible (FDC), ailes et portières (matériaux composites) mais aussi dans l’habitacle. Chevrolet annonce que le nouveau chassis est plus rigide de 57% que celui de la précédente génération ce qui devrait aider à la précision et à la vivacité du comportement routier de l’auto.

Au chapitre mécanique, pas mal de nouveautés dont le nouveau V8 LT1 qui cube tout simplement… 6.2 L et qui nous laisse bien loin du triste et incongru L4 Turbo dont certains parlaient. Et si le moteur est nouveau, les évolutions techniques sont bien là avec l’injection directe et le désaccouplement de la moitié des cylindres quand ce n’est pas nécessaire (le voilà notre L4 !!!), une nouvelle ECU mais les fondamentaux sont toujours avec un arbre à cames central et deux soupapes par cylindre ! Ce nouveau V8 atmosphérique revendique la puissance de 450 ch (en entrée de gamme) et un couple moteur de 610 Nm ce qui fait 13 ch de plus et 35 Nm de plus que le « vieux » V8 6.2 L de l’actuel modèle. Ce nouveau V8 est accolé à une nouvelle boite de vitesse à 7 rapports (comme Porsche sur la 911) développé avec Tremec ou en option à une plus classique BVA6. La boite de vitesse manuelle est dotée du système ARM (Active Rev Matching) qui anticipe les changements de rapports et adapte au mieux le régime moteur pour de améliorer les temps de passages et pour moins faire ronfler le moteur. Toujours au chapitre des nouveautés, qui ne fera pas plaisir aux drifteurs de tous poils, on note la disparition du frein à main mécanique au profit d’un plus moderne électrique.

Les utilisateur disposeront des différentes et habituelles aides à la conduite mais la Corvette 2014 proposera le DMS (Driver Mode Selector) qui intervient sur 12 paramètres de la gestion du véhicule.
Peu ou pas d’informations au sujet des performances mais on sait tout de même que la C7 abat le 0 à 60 miles en moins de 4.0 secondes ce qui met le 0 à 100 km/h aux environs de 4.1 secondes soit le temps d’une Z06 actuelle forte de 512 ch. Ca promet pour la future ZR1 !

Des gros freins avec des étriers à 4 pistons sont de livrés de série, la suspension  Magnetic Ride sera aussi proposée avec la Corvette C7 (série ?) et pour ceux qui en veulent plus, sachez que dès sa commercialisation, la nouvelle Corvette proposera le Pack Z51 Performance qui comprend :

différentiel électronique à glissement limité, lubrification du moteur par carter sec, refroidissement amélioré des freins, de la transmission et du différentiel, pack aéro spécifique avec becquet arrière et gros freins en 345 mm à l’avant et 338 mm à l’arrière.

Dans l’habitacle il y a aussi une belle évolution avec notamment un mobilier qui, s’il reste dans l’esprit Corvette évolue notablement et se modernise en adoptant un combiné porte instruments qui mélange, comme le veut le tendance, l’analogique et le numérique avec un écran TFT. L’allure du cockpit n’est pas sans rappeler celui des anciennes C4 (pas celle de chez Citroën !) dans son dessin mais gagne en qualité perçue du fait de la présence de la fibre de carbone dans les inserts ou de la possibilité de garnir la planche de bord de cuir. Selon les envies des clients, la Corvette Stingray proposera deux types de sièges, à savoir des sièges Confort (GT) ou typés Sport (Competition). Bien sur hifi avec amplificateur numérique multicanaux, multitude de HP, système de navigation de dernière génération seront de la partie sur la nouvelle ‘Vette. Comme je vous l’ai rapidement dit plus haut, la voiture dispose d’un toit amovible en FDC ce qui permettra de rouler au grand air sans attendre la future cabriolet. Pour retrouver la Corvette en vidéo, c’est par là :

Pas encore de détails sur les tarifications, les options ou les spécifications de la version européenne qui devrait arriver sur nos marchés dans une bonne année environ mais sachez qu’aux USA la Corvette C7 arrivera avec le millésime 2014 c’est à dire l’été prochain.

Corvette generationCorvette generation.1Corvette generation.2Corvette generation.3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Via Chevrolet, Youtube.