Le Critérium des Cévennes a une nouvelle fois rempli son contrat. Révélateur de futurs grands noms comme Laurent Laskowski  et Valentin Sarreaud pour la team FFSA Jeune Talents, de la progression continue de Charlotte Berton et Charlène Gallier pour la Team Opel Adam, enfin découvre le quatrième constructeur automobile français qui a crée l’évènement dans le petit milieu du rallye. PGO Automobile, la marque cévenole a, pour la première fois, lancé le modèle Hemera version GT. Romain Dumas, vainqueur des 24H du Mans et Alèsien, n’a pas hésité à tenter l’expérience 100% Cévenol.

PGO HEMERA GT en courseArrêt sur image : Hemera GT PGO Automobile

Cette année, une fois n’est pas coutume, nous avons suivi un constructeur lors du Critérium des Cévennes 2013. Parce que le sport automobile et plus généralement l’automobile n’est pas qu’une affaire de moyens gigantesques, c’est toujours aussi grisant de suivre les petits constructeurs du marché. C’est pourquoi nous avons eu le plaisir de suivre de l’intérieur la marque PGO Automobiles. De l’annonce jusqu’au Critérium, l’équipe PGO et Romain Dumas ont confirmé les capacités de l’Hemera GT.

Outre l’aspect extérieur qui reste un avis totalement subjectif basé sur les références actuelles du design automobile, il n’en reste pas moins que cette GT a suscité l’intérêt des amateurs de rallye comme celui des professionnels. Le nez du « coffre »,  le moteur étant à l’arrière, propose des arrondis qui offre une certaine douceur. Les ailes plus larges accentue un aspect sécuritaire, cramponné à ses jantes. Le choc, qui l’était pour ma part et qui finalement a su me plaire à force d’habitude, tout comme la C4 VTS lors de sa sortie qui en choqué plus d’un, est remarquable avec son arrière singulier. Les avis sont divergeant pourtant la stylique de l’Hemera ouvre le débat et la curiosité.

RALLYE-CEVENNES-2013-Romain-Dumas-600x400Nous avions déjà bien développé les performances technique de la GT, nous n’allons pas revenir en détail là-dessus. Pour rappel, l’Hemera GT 10 est optimisé par un 1.6T BMW de 230cv pour propulser 930kg. C’est à dire un poids plume avec un réacteur dans le ventre.

L’étape 1 de la journée de Vendredi 1 Novembre fût rapidement contrariée suite à une défaillance de la boîte mécanique Marel Pelin tout spécialement commandé pour la GT. Un boulon mal serré a eu raison de cette journée. La particularité de la voiture, l’emplacement du moteur à l’arrière a quelque peu compliqué le travail de l’équipe pour greffer la boîte mécanique de série. Concernant les amortisseurs SOBEN, les performances tant attendues ont été plutôt décevantes. Rapidement, après quelques kilomètres, les amortisseurs ont graissé à tel point que l’Hemera tanguait. L’équipe de PGO Automobile était perplexe d’avoir spécialement commandé des éléments pour le modèle en pensant que ceux de série même développés ne pouvaient pas faire mieux que les leaders. D’après la direction, ce problème n’aurait pas eu lieu sur les éléments de séries qui ont été totalement réinstallées au final. Ce que nous devons noté sans conteste est la performance du moteur et la maîtrise de Romain Dumas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’équipe est sur le pont pour l’étape 2 du Critérium des Cévennes 2013. L’Hemera GT est prête pour terminer cette épreuve. L’objectif n’étant pas de monter sur le podium mais aujourd’hui de terminer la course. La première spéciale (ES9) de la journée a, enfin, avéré les possibilités de la voiture. Romain Dumas monte à la 6éme place de l’épreuve devant même Julien Maurin! Romain Dumas – Matthieu Baumel  « Je ne prends pas de risques, j’y vais doucement. J’ai beaucoup de blocages de roue. C’est compliqué. Suite aux ennuis d’hier, on a changé la boite de vitesses et ça marche nickel. » Cette performance prouve les capacités indéniables du moteur de l’Hemera GT. Loïc Perois, DG de PGO Automobile réagit « Bravo à l’équipe pour le beau boulot d’hier après-midi, et Romain confirme le potentiel de l’auto. »

resultat PGO HEMERA GTAbandon mécanique sur l’ES10 de l’Hemera GT PGO piloté par Romain Dumas ! En attendant que les mécaniciens expertisent la panne, pour la direction « On aura progressé et bien appris sur le week-end afin de proposer des améliorations sur nos modèles de série » Les expériences constructives sont l’ADN du constructeur cévenol toujours optimiste. La panne mécanique n’est qu’une résultante de l’incident sur la boîte mécanique, la transmission n’a pas tenu le choc. Pour Loïc Perois, cette expérience (passage obligatoire pour tout constructeur digne de ce nom) est concluante, il ajoute même « soyons déjà heureux et fier de ce premier pas, de l’extraordinaire 6ème temps de Romain dans l’ES9, le potentiel est là… »

Vidéo de la caméra embarquée dans l’Hemera c’est ici

Le Critérium des Cévennes 2013, enfin…

Un renouveau sur les grilles de départ! Cette année, nous pouvons souligner deux éléments marquant. La présentation d’un nouveau modèle, le premier du quatrième constructeur français PGO Automobile et l’excellent parcours sportif de Laurent Laskowski et son copilote Valentin Sarreaud au volant de la DS3 R3. Organisé par l’ASAH le 56ème Critérium des Cévennes, créé en 1956 et comptant pour le Championnat de France des rallyes, se dispute du 31 octobre au 2 novembre 2013 autour d’Alès dans le Gard. Il représente un parcours total de 816,25 km. Il comporte 12 épreuves spéciales, dont 6 spéciales différentes, d’un total de 195.76 km. Le 56e Critérium des Cévennes a accueilli les équipages sous un ciel couvert  mais des routes sèches, les concurrents pouvaient s’élancer sans grandes craintes.

cvn2013-global-v2Assuré du titre de Champion de France, Julien Maurin (Ford Fiesta WRC – Team Emap Yacco), copiloté par Nicolas Klinger, a assuré son statut dès la première spéciale « C’est une bonne journée. C’est dommage d’avoir usé autant les pneumatiques ce matin. J’ai aussi connu une crevaison lente. Il fallait faire attention cet après-midi car le deuxième tour était piégeux. Ce n’est pas fini, demain il y a quatre belles spéciales. » Ils signent le meilleur temps dans les quatre spéciales de la première boucle, le duo confirme sa supériorité face aux autres équipages WRC, dont Jean-François Mourgues – Denis Giraudet (Citroën DS3 WRC / Team PH – Sport). Ces derniers ont cependant signé les deux meilleurs temps en fin de journée, preuve de leur détermination. Ils devancent nettement Ludovic Gal – Marie Carnevale (Ford Fiesta Super 2000 / Team Emap Yacco), auteurs de belles performances tout au long de la journée et qui mènent au classement du Trophée Michelin. Pour la première fois au volant d’une Citroën DS3 R3, Laurent Laskowski et Valentin Sarreaud ont enchainé les performances. Cinquièmes, ils confirment tous les espoirs, tout comme Eric Camilli et Pierre-Marien Leonardi s’ils n’avaient pas subi une crevaison. Laurent Laskowski (Lauréat Rallye Jeunes FFSA 2012 / Citroën DS3 R3) : « Nous avons préparé cette épreuve sérieusement. Nous avons découvert cette fabuleuse auto ce jeudi. Je travaille désormais aux côtés d’un coach sportif pour améliorer mon comportement au volant. Nous avons vraiment voulu nous entourer de bonnes personnes, c’est pourquoi nous avons fait appel à Jean-Sébastien Vigion comme ouvreur. »

Classement général provisoire après Etape 1
1 MAURIN Julien – KLINGER Nicolas Ford Fiesta WRC TEAM EMAP YACCO 1:05:35:2
2 MOURGUES Jean-François – GIRAUDET Denis Citroën DS3 WRC TEAM PH SPORT +0:48:8
3 GAL Ludovic – CARNEVALE Marie Ford Fiesta Super 2000 TEAM EMAP YACCO A +2:13:8
4 HOT Jean-Nicolas – NICOLET Christiane Subaru Impreza N15 TEAM 2HP compétition VELOPERFO.com +3:52:4
5 LASKOWSKI Laurent – SARREAUD Valentin Citroën DS3 R3 +4:08:3
6 JANEL Pascal – VILLEGAS Richard Peugeot 207 Super 2000 TEAM CHAZEL by GT2I Marc de Passorio +4:58:0
7 GUIGOU Emmanuel – MILLET Kévin Renault Twingo RS +5:05:8
8 PUEYO Philippe – ROUCHE Nathalie Subaru Impreza WRX TEAM 2HP compétition VELOPERFO.com+5:20:7
9 MOREL Fabrice – TURQUET Damien Mitsubishi Lancer Evo IX TEAM CHAZEL by GT2I Marc de Passorio +5:52:4
10 CLEMENCON Benjamin – FOURET Jessica Peugeot 206 Super 1600 +6:00:7 …

Après une première journée douce, ce samedi a offert un ciel très capricieux. En début de matinée, les équipages ont fait face à un asphalte humide sans compter le gravier et les feuilles mortes. Heureusement, l’après-midi fût plus apaisée, routes sèches, les équipes se sont fait stratèges dans le choix des pneumatiques. Julien Maurin (Ford Fiesta WRC – Team Emap Yacco), accompagné par Nicolas Klinger, a poursuivi sa très belle course en ajoutant trois nouveaux meilleurs temps. Maurin et Klinger décrochent leur cinquième victoire en huit épreuves sur cette saison et leur septième podium consécutif.
Jean-François Mourgues – Denis Giraudet (Citroën DS3 WRC / Team PH – Sport), freinés par un mauvais choix de pneus, ont défendu leur deuxième place devant Ludovic Gal – Marie Carnevale (Ford Fiesta Super 2000 / Team Emap Yacco), qui montent sur le podium et remportent le Trophée Michelin. Ces derniers consolident leur deuxième place au classement général, derrière Gilles Nantet.

Laurent Lasko ValentinLaurent Laskowski et Valentin Sarreaud au volant de la Citroën DS3 R3 ont finalisé leur excellente course ce week-end. Ils ont réalisé des temps incroyable en rappelant que la prise en main de la voiture était toute fraîche, dépassant même Jean-Nicolas Hot et Christiane Nicolet en Subaru Impreza N15 / Team 2HP Compétition – veloperfo.com, pour la quatrième place du classement général. Laurent Laskowski a clôturé brillamment son rallye par le deuxième temps lors de la dernière ES « Je suis très heureux pour ce premier rallye en R3. Je gagne le groupe, c’est parfait ! Pourtant, je n’ai découvert la voiture que mercredi. Dire que ce n’est que mon septième rallye… Je réalise à peine ! Je pense que nous avons préparé sérieusement ce rallye. Le travail avec mon coach sportif commence à payer. Nous avons aussi fait les bons choix de pneus, tout en bénéficiant des notes de notre ouvreur, Jean-Sébastien Vigion. » Eric Camilli et Pierre-Marien Leonardi sur une Citroën DS3 R3 ont réalisé une très belle course (de revanche à la journée d’hier) ce samedi. Ils ont terminé dans le top 4 des quatre spéciales du jour, une remontée fulgurante de la 16e à la 6e place du classement général !

En Championnat de France Marque, Renault assure les points, alors que deux catégories distinctes sont récompensées, R2, R3 et N4 d’un côté, R1 de l’autre.
Le Championnat de France des Rallyes Team est marqué par la Team Yacco grâce aux victoires de Julien Maurin en WRC et de Ludovic Gal en S2000. Attendu que l’équipe remporte le titre de Champion de France des Rallyes Team en fin de saison. Le Team 2HP Compétition – veloperfo.com se classe quant à elle 2e place dans les Cévennes grâce à Jean-Nicolas Hot, vainqueur du Groupe N, et Philippe Pueyo, deuxième en Subaru Impreza WRX.

En Championnat de France des Rallyes Junior, Axel Garcia et Fabien Pomares ont creusé leur avance pour prendre leur deuxième victoire de la saison. Florian Bernardi et Xavier Castex ont malheureusement perdu un temps crucial faute de rampe de phares en fin de journée. Ils sont descendu à la 5e place en ne marquant que 10 points.  En ce qui concerne Laurent Pellier et Julie Faure qui grimpent à la 2e place des Twingo R.S. R1 dans les Cévennes.
En Trophée Twingo R2, Manu Guigou et Kevin Millet se sont totalement imposés. 7e du classement général, l’équipage remporte leur troisième victoire de la saison 2013 et se lance à nouveau dans la course au titre. Cependant, Yann Clairay est bien parti pour gagner le titre, lui suffit d’une « simple » seconde place au rallye du Var.
Jérémie Sérieys et Justine Quillet (Renault Twingo R.S. R2 Evo) ont attaqué la journée avec un meilleur temps absolu en se rapprochant peu à peu de Manu Guigou au classement général. Mais, dans le deuxième passage de la spéciale du Pays Viganais, ils ont connue la sortie de route sans gravités. Cependant, Jérémie Sérieys et Justine Quillet ont ensuite été emmenés à l’hôpital pour observation.

La compétition de Opel ADAM Cup, Yoann Bonato et Thierry Michaud avait une nette avance. Ils ont signé le meilleur temps dans trois des quatre spéciales du jour sans prendre de risques. Cette victoire leur assure le titre pour la première édition de l’Opel ADAM Cup, avant même de courir la finale du Var. Malheureusement, Rémi Jouines, qui pouvait batailler pour la couronne, a crevé lors de la première étape et n’a jamais pu rattraper son retard. Sa 4e place de ce week-end est encore trop insuffisante pour y croire encore. J’ai rencontré Charlotte Berton auprès de sa copilote Charlène Gallier qui ont terminé 27e au classement général, elles ont su prendre des risques pour offrir de beaux chronos. L’équipage confirme à nouveau sa performance du rallye du Mont Blanc en inscrivant le 3e meilleur temps de sa catégorie  » Nous avons une constante en progression, nous sommes très contente de notre course » me confie-t-elle.

Charlotte Berton Charlène Gallier Opel Adam CupClassement final

1 MAURIN Julien – KLINGER Nicolas Ford Fiesta WRC TEAM EMAP YACCO 2:15:40:0
2 MOURGUES Jean-François – GIRAUDET Denis Citroën DS3 WRC TEAM PH SPORT A +2:48:2
3 GAL Ludovic – CARNEVALE Marie Ford Fiesta Super 2000 TEAM EMAP YACCO +3:56:2
4 LASKOWSKI Laurent – SARREAUD Valentin Citroën DS3 R3 +6:01:7
5 HOT Jean-Nicolas – NICOLET Christiane Subaru Impreza N15 TEAM 2HP compétition VELOPERFO.com +6:49:6
6 CAMILLI Eric – LEONARDI Pierre Marien Citroën DS3 R3 +7:45:1
7 GUIGOU Emmanuel – MILLET Kévin Renault Twingo RS +8:48:7
8 PUEYO Philippe – ROUCHE Nathalie Subaru Impreza WRX TEAM 2HP compétition VELOPERFO.com +8:53:5
9 JANEL Pascal – VILLEGAS Richard Peugeot 207 Super 2000 TEAM CHAZEL by GT2I Marc de Passorio +9:17:6
10 MOREL Fabrice – TURQUET Damien Mitsubishi Lancer Evo IX TEAM CHAZEL by GT2I Marc de Passorio +9:18:8

Crédit Photo: Ludovic Trochard/ FFSA/ France Dholander