La rumeur montait depuis hier, il se passait quelques chose chez Lotus Cars mais c’est ce vendredi que tout s’est accéléré du coté du rocher monégasque. En même temps que le début du Grand Prix de Monaco, Lotus devait inaugurer sa nouvelle boutique Lotus Originals et le patron de la firme d’Hethel était attendu pour la réception mais à la dernière minute, Dany Bahar a annulé sa venue sur la Riviera.

Coup de blues ? Coup de froid ? Panne d’oreiller ? Weston pas cirées ? Bimbos, rappeurs et people coincés à la douane ? Rien de tout ça, mais en même temps paraissait un communiqué du nouveau propriétaire de Lotus Group, DRB-Hicom qui annonçait que Dany Bahar était suspendu de toutes ses fonctions chez Lotus afin de faciliter l’enquête qui fait suite à une plainte déposée pour sa gestion du constructeur britannique.

Pas la plainte d’un actionnaire ou d’un malfaisant mais une plainte déposée par DRB-Hicom suite à l’examen des comptes et de la situation financière de Lotus du temps de la direction de D.Bahar. Aussi pour faciliter l’enquête, Bahar est mis à l’écart (probablement définitivement) de la direction de Lotus et ce sont des membres du directoire de DRB-Hicom qui vont prendre les rênes du constructeur anglais. Frais somptuaires, dépenses inutiles, mauvaise gestion et même plus, multiplicité des programmes somptuaires qui tombent les uns après les autres avec pour certains des plaintes à la clef. Sans parler des deux énormes gouttes d’eau qui ont agité le landerneau automobile à savoir sa gamme pharaonique au salon de Paris qui devait faire de Lotus le « Porsche » britannique et la trop voyante et trop onéreuse com’ pipolesque qui n’apportait rien à la marque sauf l’irritation et l’agacement des amateurs de Lotus qui finalement depuis 2009 n’auront rien vu venir de neuf chez Lotus sauf des maquettes, des vidéos 3D et une Exige remise au goût du jour mais pas encore disponible. Il était temps de réagir et d’agir; c’est ce qu’a fait DRB-Hicom avec sagesse, clairvoyance et contrôle des finances de Lotus. A compter de ce jour, ce sont messieurs Dato’ Lukman Ibrahim, Mohd Khalid Yusof et Aslam Farikullah aidés de Rusman Zaihan qui vont assurer la direction et la gestion de Lotus pour DRB-Hicom. Il y a fort à parier que le propriétaire de Lotus aura à coeur de faire le ménage et de trouver une solution de sortie viable pour le constructeur d’Hethel mis en vrac depuis 3 ans. DRB-Hicom Berhad assure Lotus de son soutien et de la poursuite des efforts pour la relance de la marque.

On ne devrait donc pas voir Dany Bahar à Goodwood fin juin pour le Festival of Speed qui fêtera les 60 ans de Lotus et il y a fort à parier que  l’homme aux paillettes et à la rémunération injustifiée de 1.2 millions de Livre Sterling par an ne fera pas de réapparition dans le giron de Lotus (du moins on l’espère !) avant longtemps ou peut être jamais.

Via NorwichEveningNews, ESPN F1.