Fin de la triste période Rossignolo pour le constructeur De Tomaso puisqu’il vient de passer sous contrôle chinois. C’est le fond chinois Hotyork Investment Group via sa filiale italienne Carl Luxury Investment qui prend possession et la direction du petit constructeur pour quelques millions d’euros.

Le fond chinois assure vouloir garder le site industriel de Grugliasco (ex Pininfarina) ainsi que les 900 salariés mais aussi les 200 ex employés du site Delphi de Livourne. Ce sont les italiens et leur savoir faire qui travailleront sur une possible future De Tomaso. Le patron du fond chinois Qiu Kunjian assure qu’il va utiliser son réseau de distribution en Chine et dans un second temps, il vise un développement mondial pour ce qu’il reste de De Tomaso. On se demande ce que ce fond veut faire avec De Tomaso car on n’oublie pas que De Tomaso a déjà vendu les droit du gros crossover Deauville au constructeur chinois NAC (qui doit se débattre pour trouver une plateforme pour remplacer celle qui provenait de GM). Le nouveau aptron chinois assure que oorsque tous les accords et papiers seront signés il veut remettre tout le monde au travail pour relancer De Tomaso comme constructeur de voitures de luxe. Il va falloir y croire !

Via IlSole24.