eCall

Pour tenter de diminuer les effets des accidents graves et le nombre de morts sur les routes de l’Union Européenne, la Commission Européenne vient d’adopter cette fin de semaine des propositions qui vont imposer entre ce mois de juin 2013 et celui d’octobre 2015, l’installations du système eCall sur tous les nouveaux véhicules. L’eCall appelle automatiquement les services d’urgence lorsque se produisent des accidents.
Les deux lois prévoient qu’à partir d’octobre 2015 tous les nouveaux modèles VP et VUL devront être équipés du système eCall mais cela sous entend aussi que l’infrastructure nécessaire pour recevoir et traiter de manière adéquate les appels dans des centres d’appels des services d’urgence devra avoir été créée dans les 27 pays de l’Union afin de garantir la compatibilité et la continuité du système eCall partout dans l’UE. ET là ce n’est pas gagné !

Ainsi en cas d’accident le système eCall compose automatiquement le 112 (l(eCall peut aussi être utilisé manuellement via un bouton), le numéro d’appel d’urgence unique européen. Il indique aux services de secours où se trouve la voiture ou les voitures accidentées même si les conducteurs sont inconscients ou incapables dans l’incapacité d’utiliser un moyen de communication genre portable. La Commission Européenne pense que ce système pourrait sauver jusqu’à 2.500 vies par an sir les route de l’Union !

Pour nous convaincre du bien fondé de leur décision, ce sont trois commissaires européens qui ont assuré le SAV de ces décisions imposées à tous (M. Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne et commissaire aux transports, M. Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et commissaire à l’industrie et à l’entrepreneuriat, Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne et commissaire à la stratégie numérique). Bien sur les commissaires ont mis en avant :
– les quelques 28.000 morts et les 1.5 millions de blessés du aux accidents de la route en Europe
– ce système est susceptible de sauver des vies
– l’eCall constitue également un progrès important vers des véhicules plus intelligents et une amélioration de notre compétitivité
– l’eCall dans l’ensemble de l’UE constitue un pas de géant pour la sécurité routière

Selon les informations données par la Commission Européenne, le système eCall réduit les délais d’intervention des secours de 50 % en zone rurale et de 40 % en zone urbaine. Ce qui permettrait chaque années de sauver quelques 2500 personnes sur les routes d’Europe. L’industrie européenne et électronique devrait profiter à plein de l’installation obligatoire de l’eCall car de nombreuses entreprises sont concernées par le développement et la production des technologies, des composants et des services nécessaires au bon fonctionnement du système à l’échelle européenne. L’eCall sera à l’avenir compris dans les systèmes embarqués tels que ceux dédiés à la navigation (normale car l’eCall géolocalise la voiture), la transmission de données sans fil diverses et variées et les équipements des centres de réception des appels d’urgence. De plus certains mettent an avant que l’eCall pourrait servir à bien d’autres services à valeur ajoutée et on pense notamment au fameux système Tracker destiné au pistage des voitures volées.

Hélas les dérives sont aussi à craindre (et on sait qu’en Europe c’est une sale habitude !) tant pour le « contrôle » de la liberté de déplacement de chacun que via le système de micro lié à l’eCall Toolbox qui peut être déclenché à distance par l’opérateur du 112. Une affaire à suivre dans les deux prochaines années car au delà du problème de sécurité routière, de liberté de déplacement, il ne faudra pas oublier le surcoût dans le prix de nos autos car selon les éléments disponibles actuellement, un tel système pourrait entrainer un surplus financier de l’ordre de 100 à 200€.

Ci dessous des vidéos pour compléter l’information :

Deux liens qui peuvent vous intéresser :

http://www.icarsupport.eu/ecall/

https://ec.europa.eu/digital-agenda/en/ecall-time-saved-lives-saved

Via Commission Européenne, AP, Youtube.