Département Motorsport

Parfois un simple mot, un chiffre, ou une seule petite lettre suffise à tout changer.  Depuis le 1ier mai 1972 l’image de BMW s’est métamorphosée grâce à la naissance de sa section Motorsport.  Aujourd’hui encore, à la seule vue du M et des trois bandes bleue/violette/rouge, l’héritage de la marque ressurgit.   Non pas celui du constructeur de moteurs d’avions, même si certains modèles reçoivent plus de 400 chevaux,  mais surtout l’histoire propre à cette filière destiné au départ à représenter la marque dans différents championnats. Et quel digne représentant ! Un an après sa création BMW remporte Le Mans 73, s’impose 6 fois dans le championnat européen  entre 73 et 79 sans oublier de dominer la Formule 2 et de se faire un nom sur les circuits américains.

Formula 2-Engine

L’explosion  sportive ne laisse pas indifférent les clients de la marque bavaroise. En 1974, BMW n’a pas d’autres choix, elle dynamise ses berlines et lance les 530, 533i et 535i.  La Motorsport GmbH passe officiellement du bitume des circuits à ceux des routes tout en continuant  les pôles positions. Coup gagnant puisque la suite n’est que succès. Après la M1, (première à porter le fameux blason M) et la M535i lancée en 1980, arrive la première M5. Une première génération hallucinante pour l’époque, puisque c’est la première berline à atteindre les 245 km/h en vitesse de pointe. Mais c’est réellement en 1988 et 1992 que le M devient lettre de noblesse. BMW lance successivement la seconde M5 et surtout la M3 six cylindres, devenue une véritable icône automobile et première M3 à être décliné en cabriolet et en berline. La suite est connue par tous les amoureux de l’automobile. La marque allemande enchaine victoires en compétition et  ventes record. La recette fonctionne, on utilise alors les mêmes ingrédients : sorti du Z3 coupé et roadster version M, M5 8 cylindres en 1988, troisième génération de M3…  Résultat, en 2008 la 300 000e BMW estampillé M est produite. Le but étant toujours de frapper plus fort, de véritables bombes seront lâchées un peu plus tard sur le marché, notamment avec le M5 V10 et les Z4M et M3 V8.

BMW M Roadster

 

Malgré une évolution rapide, BMW décide de mettre quand même le turbo. Et ce n’est pas qu’une expression, en 2009, l’arrivée des X5M et X6M coïncides avec l’installation des premiers turbo sur des voitures de route badgés M.

Aujourd’hui le département  Motorsport continue de nous régaler et de faire des voitures au gout si particulier. Dernier exemple en date  le M6, qui est doté d’un joli V8 de 4,4 litres bi-turbo de 560 chevaux.  Pour ces 40 ans la filiale s’est même offert le premier diesel M tout en gardant la philosophie de la marque aux hélices :  « le plaisir de conduire ».  Joyeux anniversaire ! Pour cette grande occasion, deux petits cadeaux:

New BMW M6 Coupé & Convertible 2012

 

BMW M Performance Automobiles

 

 

Source: Autojournal, BMW

Crédit photos & vidéos :BMW, Youtube