Renault Dongfeng

Alors que l’on entends beaucoup parler de Dongfeng ces dernières semaines au sujet de PSA c’est avec Renault que l’entreprise chinoise vient d’annoncer la signature d’un accord pour la création d’une co-entreprise et ce alors que le premier ministre Jean-Marc Ayrault vient d’atterrir en Chine pour une visite officielle de cinq jours.

Pékin, via la National Development and Reform Commission (NDRC), vient en effet de donner son accord pour la création de Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC) qui sera basée à Wuhan (province du Hubei dans le centre du pays) ce qui permettra à Renault de produire ses véhicules en Chine et bien entendu de les vendre. Cette nouvelle entité dont l’investissement global s’élève à 932 millions d’euros (7,76 milliards de Yuans) est partagée à 50-50 entre les deux groupes et devrait produire 150.000 véhicules par an à partir de 2016.

Le losange devrait apporter à la co-entreprise son savoir-faire industriel et en échange cette DRAC permettra enfin à Renault, qui était l’un des derniers constructeurs mondiaux à ne pas être implanté dans l’empire du milieu, de pénétrer directement le très juteux marché chinois sur lequel tous les groupes automobiles mondiaux lorgnent avidement et, accessoirement, de rejoindre PSA lui aussi implanté en Chine grâce à… Dongfeng.

L’accord définitif sera signé le 16 décembre prochain.

Via Renault, LaTribune, Huffington Post