Essai DS 3 Performance Black Special - Photo

Hormis le DS 7 Crossback qui ne fera son entrée en concession qu’à la toute fin de l’année, les nouveautés chez DS se font absentes dans les actualités automobiles depuis quelques temps. J’ai donc voulu vérifier si la DS 3 Performance commençait à être dépassée par ses concurrentes ou si elle pouvait encore rester en haut de l’affiche. Essai en images !

Essai DS3 Performance Black Special - Interieur

Méchante… c’est vraiment le premier qualificatif qui vient à l’esprit en l’apercevant. Lignes tendues, regard plongeant, voies élargies, grosses jantes de 18 pouces : tous les ingrédients de sportivité sont bien là !

Habituellement je ne suis pas fan du noir sur une voiture. Mais il faut reconnaître que ce noir mat rend véritablement féroce cette DS 3 Black Special. La petite voiture mignonne, presque féminine, que l’on connaît devient vraiment agressive. Les quelques griffes décoratives apportent en plus des petites touches d’originalités bien venues.

Essai DS3 Performance Black Special - Interieur

Cette face avant vous la connaissez, cela fait maintenant plus d’une année qu’elle habille la DS 3. Citroën a totalement disparu de la voiture, et DS lui a offert une bouche béante. Elle rajoute un petit soupçon d’agressivité.

Essai DS 3 Performance Black Special - Photo

L’arrière n’est pas des plus expressifs, seule une double sortie d’échappement du côté droit pourra vous mettre sur la piste. Sans oublier l’extracteur d’air bien évidemment…

L’habitacle commence franchement à souffrir du poids des années. Ce n’est pas hyper moderne et les plastiques présents ne sont pas des plus agréables. Mais l’ensemble est cohérent et à mon goût cela restera toujours bien plus sympa et original qu’à bord d’une – austère – Golf GTI. Cela mériterait simplement un petit rafraîchissement. Heureusement un rappel de couleur de la carrosserie et quelques touches d’imitation carbone viennent enjoliver l’ensemble.

Essai DS3 Performance Black Special - Interieur

L’habillage du volant que j’avais eu avec la PureTech 130 m’avait laissé sur ma faim. Il est toujours aussi gros à l’œil, mais ces inserts carbone sont plus flatteurs. En revanche la prise en main et le toucher sont très agréables.

Essai DS 3 Performance Black Special - Interieur

On est tenté de dire que l’écran de 7 pouces est trop petit au regard des standards actuels, mais il reste toujours aussi fluide et intuitif. Le système d’info-divertissement est même plus moderne que dans certaines nouveautés. Et tout est présent, caméra de recul, Apple CarPlay, etc…

Essai DS 3 Performance Black Special - Interieur

Une position de conduite qui vous plonge instantanément dans un fantastique univers de sportivité. Ces sièges baquets offrent un maintien irréprochable et restent en plus confortable au quotidien. Sans oublier qu’ils sont très jolis, grâce notamment à l’alcantara.

Essai DS 3 Performance Black Special - Coffre

La version Performance bénéficie du même volume de coffre que les versions plus sages, à savoir 285 litres. De quoi faire ses courses ou partir en vacances en amoureux. C’est équivalent à une Peugeot 208 mais moins que dans une Citroën C3 (300 l).

Essai DS 3 Performance Black Special - Photo

La DS 3 Performance est équipé du 1,6 THP de 208 ch, le même que dans une 208 GTI. Et ce petit moulin à de la ressource à revendre ! Ça en devient presque indécent pour une telle voiture. Les accélérations et reprises sont exceptionnelles.

Essai DS 3 Performance Black Special - Interieur

Si vous le souhaitez, elle n’hésitera pas à prendre plus de 6000 tr/min. Et votre compteur pourra s’affoler, les 100 km/h sont atteints en seulement 6,5 s et la vitesse de pointe est annoncée pour 230 km/h.

Essai DS3 Performance Black Special - Photo

Même si je ne souhaite absolument pas la disparition des boites manuelles, et suis un grand fan de la mythique grille des Ferrari (cette fois-ci bien disparue…), j’avoue être feignant concernant les passages de vitesses à répétition. Habituellement je ne rechigne alors pas à avoir une boîte auto lors des essais, ça a le mérite d’être plus apaisant pendant mes trajets de tous les jours dictés par les bouchons. Mais avec la BVM6 de cette DS 3… quel bonheur ! On s’amuse avec grand plaisir à monter ou tomber un rapport. Elle est franche et bien étagée. En plus, le moteur ne semble jamais s’étouffer même en sixième.

Essai DS 3 Performance Black Special - Photo

Le châssis de cette DS 3 Performance est redoutable. Les routes sinueuses ne lui font pas peur, au contraire c’est son terrain de jeu favori. Elle fait preuve d’une agilité redoutable et nous réclame presque sans fin de hausser le rythme. Elle entre comme une balle dans le virage, vire à plat et s’extirpe sans broncher.

Essai DS 3 Performance Black Special - Photo

Du grip, elle en a revendre ! Bien posée sur ses roues elle pourrait presque paraitre trop sage tellement il est difficile de la mettre en défaut.
Seules les suspensions manquent de confort pour jouer la carte de la parfaite citadine.

Essai DS3 Performance Black Special - Photo

Mais où sont les vocalises ?! On sent pourtant qu’on n’est pas loin de pouvoir flatter nos oreilles, mais malheureusement ce n’est pas le cas. La voiture est tellement grisante qu’une belle sonorité serait peut-être de trop… (Il faut toujours chercher le bon côté.)

Essai DS3 Performance Black Special - Interieur

Le moment malheureux du passage à la pompe… Si vous êtes jeune et pouvez vous offrir ce petit plaisir grâce à de belles économies (félicitations !), c’est cool, mais n’oubliez surtout pas qu’il faudra l’assumer au quotidien. En conduite normale de tous les jours sans trop réfléchir, on tourne autour des 8 l/100 km. En revanche en s’amusant, les 10 l/100 sont vite franchis. Heureusement pour un départ en vacances, si vous arrivez à vous détendre vous pourriez descendre à 6,5 l/100 : c’est raisonnable !

Quand la DS 3 débute à 15 950 € la version Performance s’affiche à 27 950 €, et même 33 950 € comme ici en édition Black Special. Vous pouvez également rajouter 2500 € si vous souhaitez rouler cheveux au vent. Assez peu d’options sont à prévoir, en Black Special hormis le Mirror Screen (200 €) tout est compris. En revanche avec une « simple » Performance, il est possible d’opter pour le GPS à 800 €, une peinture à 600 € ou encore la caméra de recul à 500 €.

C’est impressionnant ce qu’on est maintenant capable de faire avec ce genre de petites voitures. Malgré son petit air mignonnet et presque accessible à tous, elle s’avère être au final l’une des voitures les plus rapides et expressives que j’ai pu essayer. Face à la concurrence son châssis est toujours à la pointe, elle manque simplement d’un petit grain de folie et d’une sonorité plus démonstrative (une boite auto en option ne serait pas trop également). Mais pour moins de 30 000 € vous ne trouverez pas beaucoup d’équivalents !

Essai DS 3 Performance Black Special - Photo

Je tiens à remercier Citroën et DS Automobiles pour le prêt de cette petite bombinette.

Crédits photos : Citroën, Ugo Missana, Thomas D. (Fast Auto)