Grand Pique-nique Dacia 2018

Déjà 3 éditions que nous couvrons pour vous le Grand Pique-nique Dacia. Cette année, tout un tas de nouveautés sont au programme : nouveau domaine, nouvelles activités, nouveau type de spectacle. Tout y est fait pour ne pas s’ennuyer !

C’est ainsi que l’on se retrouve en ce beau dimanche 1er  juillet ensoleillé à l’Abbaye de Chaalis juste à côté de la Mer de Sable (60) pour une journée complète placée sous le signe de Dacia. De 10h à 17h les 10 000 invités, car oui l’évènement est toujours entièrement gratuit, pouvaient participer à de nombreuses activités.

La journée débute par un cours de Zumba géant animé depuis la grande scène par des professeurs professionnels. Scène sur laquelle quelques « Talents Dacia », mêlant chants, musiques ou performances visuelles et sportives, animeront également le début d’après-midi.

Pendant ce temps-là, les enfants ont le choix pour se défouler parmi de nombreux jeux grandeur nature. Courses de voitures radioguidées, cible scratch géante, des jeux gonflables ou encore un baby-foot humain : il y en a pour tous les goûts !

Même les adultes peuvent s’amuser grâce à un parcours simulant quelques passages tout-terrain. Plusieurs Duster sont mis à l’épreuve pour prouver leurs capacités en dévers, croisements de pont ou autres techniques de franchissement. Les moins aventuriers pouvaient quant à eux réfléchir à une future acquisition grâce à toute la gamme mise à disposition. Mais évidement, vous pouvez également accompagner vos enfants dans les activités !

Pour se restaurer, tout est prévu par la marque, et c’est gratuit ! Chaque client a le droit à son propre panier repas personnel ainsi que toute la petite famille. Ce dernier comprend une entrée, un sandwich, un sachet de chips, un dessert et une bouteille d’eau. Bien sûr, avec ces fortes chaleurs, une distribution d’eau et de café se fait également tout au long de la journée. Mais vous pouvez bien évidemment apporter votre propre panier pique-nique pour un moment encore plus convivial en famille ou entre amis.

Mais si le public se déplace en masse de toute la France c’est probablement en grande partie pour la tête d’affiche artistique qui clôture chaque année la journée. Après plusieurs années de concerts musicaux avec par exemple Amir ou Christophe Willem c’est cette année un One Man Show qui attendait les visiteurs. Et ce spectacle était ni plus ni moins assuré par Jamel Debbouze avec des sketchs que l’on a pu entendre quelques jours plus tard au dernier Marrakech Du Rire. Le comique ne s’est d’ailleurs pas fait prier pour se moquer des possesseurs de Dacia ou même de son directeur-général, avec bienveillance évidemment. Et c’est la tradition, 3 familles ont été sélectionnées pour partager quelques moments avec la star dans les coulisses !

A cette occasion, comme il y a 2 ans, la marque m’a confié un Duster ; mais entre-temps, beaucoup de choses ont changé. Hé oui, un nouveau Duster est né il y a moins d’un an. Comme vous avez déjà sûrement pu le remarquer, le design est légèrement retravaillé. C’est notamment à l’arrière que les changements sont les plus flagrants avec des feux du plus bel effet. En revanche, le reste a été quelque peu modernisé sans nouveauté majeur hormis l’apparition d’une prise d’air factice sur les ailes avant. On notera aussi le capot placé plus haut pour plus de prestance ou encore les phares affinés et plus fuyants.

En matière de style c’est à l’intérieur que le plus gros travail a été effectué. Sans pour autant pouvoir vous vanter un habitacle agréable à l’œil il devient surtout beaucoup plus pratique et intuitif. On retient en particulier que l’écran tactile a été remonté, tombant plus facilement sous la main, ou bien l’apparition de jolis boutons de clim façon Audi. On apprécie également les nouvelles grilles d’aérations, le volant revu ou le joli levier de vitesse.

Sans transition, le Duster que j’avais surnommé « le rustique » à l’époque l’est aujourd’hui beaucoup moins. Avec une insonorisation bien travaillée – hormis quand le carburant se balade dans le réservoir, ce qui est pas mal agaçant – et un beau travail sur les suspensions qui ne sont pas du tout tape-cul on se laisserait presque tenter par un gros roadtrip sans craindre pour nos oreilles ou lombaires.

Le dCi 110 est volontaire et la boîte EDC ne le bride pas trop en étant assez permissive quand on veut se relancer vigoureusement. Et le terme “vigoureusement” est ici plutôt bien trouvé car avec un poids à vide d’à peine 1 200 kg le Duster se montre assez dynamique. C’est juste dommage qu’il soit un peu trop pataud sur ses appuis car on ne va pas forcément oser hausser le rythme. Pourtant, si on se lâche un peu, le grip est bien là. On conserve notre trajectoire et on ne se voit pas directement partir dans le décor à la moindre courbe. La direction nous laisse en plus toujours un très bon feeling entre les mains. Au moins on confirme qu’il est apte à remplir sa vocation première grâce à des réglages favorisant le confort au quotidien.

Attention, avec tous les soucis liés aux nouvelles homologations, le dCi 110 a été remplacé depuis la rentrée par le Blue dCi 115 et la boite automatique est indisponible pour une durée indéterminée. Par chance, ce nouveau moteur devrait offrir encore plus de vivacité avec par exemple un 0 à 100 km/h réduit de plus d’une seconde (10,5s).

Le Dacia Duster nouvelle génération débute toujours au prix très bas de 11 990 € avec le bloc essence SCe 125 ou directement 14 350 € avec le moteur diesel Blue dCi 95.

Crédit photos : Thomas D. (Fast Auto)