Lorsque Kia a annoncé cette nouvelle déclinaison de la famille Ceed, le XCeed, je me suis dit : “Oh non, encore un SUV…” Toutefois, il faut avouer, il a une gueule, une vraie personnalité. Alors est-ce le SUV de trop ou un proposition intéressante ? C’est ce que nous sommes allé vérifier sous le soleil de Marseille.

Je vous vois venir : “C’est pas un SUV, c’est une berline surélevée !” Mais finalement, qu’est-ce qu’un SUV si ce n’est une voiture un peu surélevée ? Une auto qui a été pensée pour plaire aux consommateurs demandeurs de hauteur et donc, pour certains, plus sécurisante ?

Kia emboite le pas à Ford avec ce XCeed. Il y a quelques mois, Ford a sorti la déclinaison tout-chemin de la Ford Focus et de la Ford Fiesta. Une très bonne idée pour qui veut un look de baroudeur sans pour autant avoir une voiture trop surélevée … mais un peu quand même !

Faisons le tour de cette voiture, car une chose et sûre, la petite nouvelle de la famille Ceed est inédite ! Enfin presque…, seules les portières avant sont reprises de la Kia Ceed “normale”.

On apprécie la très belle face avant avec des optiques retravaillées pour plus d’agressivité. Sur les cotés, pour marquer le coté baroudeur de l’auto, les designers ont apposé des passages de roues en plastique noir : du plus bel effet sur notre modèle d’essai et sa couleur “Jaune équinoxe”. Les jantes de 18 pouces viennent justifier le “S” de SUV.

A l’arrière, les nouveaux feux donnent une vraie personnalité à ce XCeed. Même s’il est vrai qu’ils ressemblent, en partie, avec le “L” intérieur, à ceux que l’on retrouve sur une BMW. Enfin, le diffuseur, en imitation aluminium avec les pots d’échappement intégrés, finit d’imposer un style très sportif à cette auto, de quoi lui donner une image globale proche d’un GLA ou d’un Infiniti QX30.

Côté dimensions, ce nouveau XCeed mesure 8,5 cm de plus en longueur (4m39), un peu plus de 2 cm de largeur (1m82), et le plus important pour un SUV, un peu moins de 5cm de plus en hauteur (1m49). L’empattement reste inchangé à 2m65, ce qui favorise l’espace dans le coffre, avec 31 dm³ supplémentaires.

On passe à l’intérieur et la bonne surprise derrière le joli volant fonctionnel, gainé de cuir. Le XCeed est en effet le premier modèle de la marque à disposer de compteurs digitaux de 12,3″. Même si l’affichage y est basique, on dispose d’une très bonne définition et d’une grande réactivité.

De plus, ce modèle dispose d’un nouvel écran de 10,5 pouces doté d’un système multimédia évolué avec carte SIM intégrée. Cela lui permet de récupérer des informations comme la météo ou encore de pouvoir interagir avec la voiture depuis l’application UVO Connect de votre téléphone.

Des inserts et une surpiqure jaune sont disponibles en option gratuite sur la Launch Edition pour donner un peu de gaité à cet intérieur très bien fini mais un peu austère. Les plastiques sont moussés sur la partie haute et sur les portes, une pièce de cuir avec surpiqure jaune est placée à coté du repose-coude pour gagner en raffinement.

On se sent bien dans les sièges avant et arrière du nouveau XCeed, autant grâce à la qualité de l’assise qu’à la luminosité apportée par l’immense toit ouvrant. Petit bémol concernant l’éclairage rouge de la commande de clim qui fait vraiment dépassé.

On constate une rigueur presque germanique à l’intérieur, digne d’une Volkswagen. Oui vous avez bien lu. L’équipement est ultra complet, dès le premier niveau de finition, avec par exemple un écran de 8″, l’alerte de vigilance conducteur, l’assistance au freinage d’urgence, l’éclairage Full Led avant ou encore le régulateur/limiteur de vitesse. Tout ceci pour une voiture dont le tarif débute à 24 990 €.

On se met enfin au volant pour savoir ce qu’elle vaut sur route. Première bonne nouvelle, la position de conduite est excellente. Même si celle-ci est un peu haute à mon goût, véhicule surélevé oblige.

En ville, le XCeed se joue parfaitement de toutes les situations et arrive très bien a se faufiler, même si sa taille n’est pas celle d’une citadine. La boite DCT7 à double embrayage permet de ne pas se fatiguer lors des embouteillages.

Lorsque l’on sort de la ville, les 2 moteurs essayés, le 1.4l T-GDi de 140 ch et le 1.6l T-GDi de 204ch, sont très bons. Même si le premier manque évidement d’un peu de watt, mais rien de bien méchant. Ils se montrent malheureusement assez gourmands, autour des 8,5 litres/100km pour le premier et autour des 10 litres/100km pour le second.

Un score toutefois à relativiser car nos modèles d’essai étaient à peine rodés (1 500km) et ont du connaitre quelques journalistes par toujours délicats avec les voitures. On doit pouvoir espérer 1,5 litres de moins au 100 km, ce qui reste quand même un peu élevé.

La boite DCT se fait totalement oublier en ville et à cause de son tarage très éco, elle se montre parfois dépassée lorsque l’on hausse le rythme, surtout au rétrogradage. Le mode sport améliore un peu ce défaut, mais rien de transcendant.

Coté comportement, le XCeed est une voiture très confortable. On remercie le réglage des suspensions et les butés hydrauliques qui gomment une grande partie des défauts de la route malgré la monte de 18 pouces. Même si le confort est en hausse, le coté dynamique de la Ceed n’est pas passé à la trappe. la voiture ne se vautre pas, elle s’inscrit très bien en virage et reste bien campée sur ses appuis. Merci le poids limité à 1,3 tonnes.

Le XCeed est une bonne proposition de la part de Kia pour concurrencer les premiums. C’est une volonté de la marque coréenne, qui souhaite faire oublier son image bas de gamme qui n’est vraiment plus du tout d’actualité.

À 37 590 €, le modèle le plus cher du XCeed se retrouve à pouvoir concurrencer un GLA qui coute 12 000 € de plus. Alors oui le GLA est une Mercedes, mais à ce prix là, on n’a pas tous les équipements d’un Kia haut de gamme.

Pour conclure, le XCeed est un bon choix pour qui veut une voiture différenciante sans partir sur un vrai SUV. Le Sportage est vraiment plus gros et moins fin en terme de design que notre version surélevée de la Ceed. Bien qu’un peu soiffard, il fait très bien le travail avec un confort en hausse. La version qui se vendra le plus est le moteur essence de 140 chevaux et la finition Launch Edition qui n’est pas limitée en nombre et en durée (bizarre tout de même). Un package très honnête à moins de 33 000 €. Pas mal non ?

Merci à Kia France pour l’invitation et à JB pour avoir chauffé le siège droit lorsque je conduisais 😉

Photos : Ugo Missana