Aujourd’hui se déroule le Grand Prix d’Autriche 2020. 7 mois : c’est le temps qui s’est écoulé depuis le Grand Prix d’Abou Dabi 2019. Nul n’aurait alors imaginé que la F1 aurait repris ses droits en juillet de l’année suivante. Pourtant, cette année s’annonce inédite suite aux nombreuses annulations de Grand Prix (Australie, Monaco, France, etc.), dont le retour des Pays-Bas. C’est un calendrier complètement remanié, pour s’adapter à l’épidémie de la COVID-19 qui est alors annoncé.

Ainsi, la saison 2020 de F1 débute officiellement (et pour la première fois) en Autriche pour le Grand Prix d’Autriche 2020. D’ailleurs, le Red Bull Ring accueillera deux fois de suite un Grand Prix de F1 (la deuxième édition se nommant Grand Prix de Styrie). C’est donc un retour de la catégorie reine inédit et bouleversé avec port du masque, huis clos, distanciation sociale, etc.

Un premier Grand Prix qui va servir aussi de repère pour les pilotes qui n’ont plus roulé depuis les essais hivernaux de Barcelone 2020. Les Mercedes toujours dominatrice ? Ou alors ses poursuivants ont réussi à combler toute ou partie du gap de 2019 ? On sait que les Mercedes ont souffert en Autriche ces dernières années. Retour donc sur ce Grand Prix d’Autriche 2020.

Les essais libres

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Meilleur temps des EL 1 : Hamilton (Mercedes) – 1:04.816

Meilleur temps des EL 2 : Hamilton (Mercedes) – 1:04.501

Meilleur temps des EL 3 : Hamilton (Mercedes) – 1:04.130

Les qualifications : Mercedes seule contre tous au Grand Prix d’Autriche 2020

Q1

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ouverture du bal de ce Grand Prix d’Autriche 2020 nous est offert par Latifi et les Alfa Romeo qui sont les premières à sortir. Le canadien est le seul rookie de la saison et donc n’a pas d’expérience sur le circuit. Quant aux Alfa, elles se sont montrées particulièrement lentes dans les essais libres. Elles restent devant les Williams pour le premier chrono de référence mais de peu. L’écurie britannique semble s’être rapprochée de la queue de peloton contrairement à l’année dernière.

Derrière les pilotes abaissent la marque au fur et à mesure. Verstappen signe parmi les top teams la première référence à 1:04.326 devant Sainz et Perez. Dans le même temps les Mercedes entrent en jeu alors que Leclerc signe une timide 9e place provisoire. Bottas se cale en 4e position provisoire alors qu’Hamilton est 12ème provisoire sans trop pousser bien qu’avec une légère erreur dans le dernier virage. Les pilotes en danger sont les Haas et les Williams, et Raikkonen.

À une minute trente de la fin c’est Stroll qui signe la nouvelle référence en 1:04.309 alors qu’il n’était pas en amélioration sur le premier secteur. La piste semble s’améliorer et la plupart des pilotes sont en amélioration, Grosjean réussie à s’extirper de la zone d’élimination. C’est Verstappen qui signe le meilleur chrono de la Q1 en 1:04.024 devant Bottas et Hamilton.

Les éliminés en Q1 du Grand Prix d’Autriche 2020 sont Latifi, Raikkonen, Giovinazzi, Russel et Magnussen

Q2

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tous les pilotes partent en gomme rouge à part Verstappen qui opte pour les médium. Les Mercedes prennent d’emblée les deux premières places, avec Hamilton en 1:03.325. Norris est le 3e juste devant les Racing Point et Verstappen. Outre les Mercedes, l’écart entre les autres est très faible.

Dans leur dernière salve de tours chronométrés, Hamilton explose le chrono dans la premier secteur. Bottas lui, améliore la marque en 1:03.015 et s’empare du meilleur temps devant Hamilton qui termine moins bien son tour. Aux abords du top 10 les Ferrari sont en danger, si derrière les pilotes améliorent mais sans passer en Q3, Albon améliore nettement pour intégrer la Q3. Cela a pour effet de sortir Vettel alors que Leclerc fini cette séance 10e. La Ferrari est clairement mal née. Verstappen qui était sorti en gomme rouge décide finalement de ralentir sur la ligne d’arrivée. Il partira en pneus médium (le seul du top 10).

Les éliminés en Q2 de ce Grand Prix d’Autriche 2020 sont Vettel, Gasly, Kvyat, Ocon et Grosjean.

Q3

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Mercedes sortent parmi les premières. Bottas est au dessus des 16 secondes sur le premier secteur alors qu’Hamilton est à 15.8 secondes mais le finlandais refait son retard dans le 2ème secteur. In fine, c’est Bottas qui prend la tête en 1:02.939 juste 0.122 devant Hamilton. Il s’octroie par la même occasion le record du tour en piste détenu par Leclerc l’année dernière. Plus loin derrière ce sont les Red Bull qui prennent les deux positions suivantes.

Stroll ne fait qu’une tentative par manque de gomme et se positionne 6e. Les pilotes s’élancent dans leur deuxième tentative. Bottas améliore son 1er secteur mais se loupe dans le 2ème en allant dans les graviers puis l’herbe. Hamilton améliore mais ne bat pas Bottas pour autant ! Le finlandais s’offre la pole position du Grand Prix d’Autriche 2020. La suite du top 10 est complété par Hamilton, Verstappen, Norris surprenant 4e, Albon, Perez, Leclerc, Sainz, Stroll et Ricciardo.

La course du Grand Prix d’Autriche 2020 : Bottas devant un peloton agité.

Peu avant le début de la course, la grille de ce Grand Prix d’Autriche 2020 est quelque peu modifiée suite à la contestation de Red Bull concernant la qualification d’Hamilton. La veille, le britannique a été convoqué chez les commissaires d’une part pour avoir dépassé les limites de la piste lors de son premier tour en Q3, puis pour ne pas avoir suffisamment ralenti sous drapeau jaune lorsque son coéquipier partait dans les graviers. Après avoir décidé de ne pas pénaliser Hamilton, les commissaires ont fait volte-face suite à la contestation de Red Bull et pénalisent le britannique de 3 places sur la grille. Il part donc 5e. Cela permet entre autre à la McLaren de Norris de se placer 3e sur la grille !

Les feux s’éteignent donc pour la première fois de la saison à Spielberg ! Un départ sans trop d’encombres, Bottas garde le lead devant Verstappen, derrière ça bataille plus, avec Albon qui bloque Hamilton et une passe d’armes entre Perez et Leclerc à l’avantage du mexicain. Albon puis Hamilton se défont des Norris en quelques tours. Au 7ème tour, Hamilton a recollé sur Albon. Le top 10 : Bottas, Verstappen, Albon, Hamilton, Norris, Perez, Leclerc, Sainz, Stroll et Vettel.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pourtant Hamilton reste coincé derrière Albon quelques tours avant que le thaïlandais cède au 9ème tour.

Alors que la Renault de Ricciardo revient sur Vettel, au 11ème tour, la Red Bull de Verstappen est au ralenti dans le premier secteur suite à une coupure. Il doit faire le tour complet au ralenti et est contraint de rentrer aux stands, on lui change le volant mais la Red Bull ne repart pas. Et le néerlandais est le premier à abandonner cette saison.

Quelques tours plus tard, c’est la Renault de Ricciardo qui est au ralenti et contrainte à l’abandon. Stroll est également en difficulté sur sa Racing Point, son team fait état d’un problème moteur. Le canadien se fait dépasser par Vettel puis Gasly. Il rentre aux stands au 21ème tour pour abandonner.

Grosjean quant à lui part en tête à queue et explore le bac à gravier ce qui le contraint à rentrer aux stands.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Renault d’Ocon reste coincée derrière la Haas de Magnussen. Au 26ème tour, le français est très proche à l’abord du virage 3 et tente un dépassement en se mettant à l’intérieur. Heureusement pour lui. Magnussen à l’extérieur connaît un problème de freins et tire tout droit avant de finir en tête à queue. Le danois doit abandonner et la voiture de sécurité entre en piste. Dans les stands ça s’affole avec un double arrêt de Mercedes, Norris un peu plus en difficulté aux stands voit Perez ressortir juste à côté de lui de manière dangereuse. Par ailleurs, le mexicain est le seul à ressortir en pneus médiums, tous les autres ayant chausser des gommes dures.

Au restart, Bottas repart fort. Derrière Sainz tente une manœuvre sur Leclerc aux abords du virage 3. L’espagnol est un peu tassé et Vettel croit voir une ouverture. Mais Sainz ferme la porte et l’allemand finit en tête à queue, ce qui le fait repartir en bout de peloton.

Perez se défait de Norris, les deux pilotes étant sur des gommes différentes. Hamilton lui, enchaîne les records du tour en course et est dans la zone DRS de Bottas. Le britannique demande même à utiliser plus de puissance moteur. Ce que son équipe refuse.

De plus les Mercedes sont en alerte face au problème qu’a connu Stroll sur la Racing Point. Les pilotes Mercedes sont rappelés à l’ordre à plusieurs reprises par leur équipe d’éviter de rouler sur les vibreurs pour un potentiel impact sur les capteurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au 51ème tour, Grosjean est en dehors de la piste et repart au ralenti. Le français n’avait plus de frein et rentre aux stands pour abandonner. Dans la foulée, Russell est au ralenti et lui aussi abandonne, mais s’arrête sur le côté de la piste dans l’herbe. La voiture de sécurité ressort mais les Mercedes ont déjà passé la ligne des stands. Derrière Albon prend un pari d’attaque et chausse des pneus tendre.

Au restart, Albon se montre déjà menaçant et parvient à hauteur de Perez au virage 3 mais la voiture de sécurité est tout de suite déployée car Raikkonen est contre le muret des stands, arrêté. Le finlandais a perdu sa roue avant droite. Finalement on rend à Albon cette 3e position sous safety car.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au restart, Albon se montre très menaçant sur Hamilton. Au virage 4, Albon tente l’extérieur mais Hamilton sous-vire et envoie dans les graviers le thaïlandais qui repart dernier. Les commissaires lancent une enquête sur l’incident. Leclerc est remonté en 4e position et s’offre le meilleur temps en course provisoire alors que Perez est 3e sans s’être arrêté aux stands une deuxième fois. Au 66e tour, Leclerc parvient à passer Perez alors qu’Hamilton est pénalisé de 5 secondes dans le même temps. Perez également est pénalisé de 5 secondes pour avoir été trop vite dans la voie des stands. Albon est finalement au ralenti et doit également abandonner.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Norris dépasse Perez de manière musclée les deux pilotes entre en contact sans dégâts. Hamilton lui se lance dans une course pour creuser le gap avec Norris pour s’assurer le podium mais Bottas ralenti le rythme devant ! Kvyat voit quant à lui son pneu arrière gauche se désolidariser de sa voiture. Norris lâche les chevaux et s’empare du record du tour ; il passe sous la barre des 5 secondes de justesse !

Bottas remporte donc une course qu’il a mené d’une main de maître devant la miraculeuse Ferrari de Leclerc et la McLaren de Norris ! Quelle course pleine de rebondissements pour cette reprise avec 3 voiture de sécurité, 9 abandons, des dépassements, des pénalités, etc.

Rendez-vous dès la semaine prochaine, au même endroit pour le Grand Prix de Styrie 2020 !

Crédits photos : F1, FIA