Voilà près de 19 ans que le constructeur milanais est absent d’Amérique du nord mais voilà que suite à la présentation du plan FCA qui court jusqu’en 2018, le groupe automobile américano-italien commence à mettre en place ses projets de reconquête du grand marché nord américain. Mais pour cela il va falloir disposer d’un réseau de distributeurs qui couvre le grand territoire. C’est ce qui est prévu.

Alfa Romeo aux USA

Profitant de l’euphorie du moment, FCA annonce qu’il disposera assez vite d’un réseau constitué de quelques 82 distributeurs aux Etats Unis et de 4 au Canada. Quand on regarde le détail de la déclaration officielle, on constate que ces « dealers » Alfa sont ceux qui vendent aujourd’hui des Fiat et des Maserati outre Atlantique. Aucun concessionnaire exclusif pour l’instant car il faudra attendre qu’Alfa Romeo dispose de sa gamme de 7 ou 8 modèles avant que des concessionnaires exclusifs Alfa puissent voir le jour et surtout puissent vivre du commerce et de l’entretien des voitures « nées » à Milan.
Toujours selon les éléments officiels, FCA espère disposer d’ici 4 ans d’un réseau étendu à 300 distributeurs exclusifs ou non qui aideront Alfa Romeo à reconquérir le coeur des américains et surtout à écouler les quelques 400.000 Alfa produites annuellement en Italie.

Reste que les 86 points de vente annoncés pour les prochains mois paraissent un peu trop nombreux pour écouler quelques centaines de coupé et spider 4C mais si l’administrateur délégué l’annonce c’est qu’il a forcément raison ! A suivre.

Via FCA, AP.