Le départ de Luca Cordero di Montezemolo restera comme un des faits marquants de l’année automobile 2014. Arrivé chez Ferrari au début des années 70, « protégé » et suivi par Enzo Ferrari, il était, depuis le décès du Commendatore et encore plus depuis 1991 année où il a pris la direction du constructeur de Maranello, considéré comme le gardien du temple. 

nouveau logo Ferrari by Sergio Marchionne.1

Hélas depuis l’arrivée il y a plus d’une dizaine d’années de Sergio Marchionne à la tête du groupe Fiat, les deux hommes se sont opposés plus ou moins violemment, plus ou moins directement jusqu’au clash de ce week qui a poussé Montezemolo à annoncer son départ de la firme de Maranello. L’ère Ferrari, c’est de l’histoire, l’ère Montezemolo c’est désormais du passé, place à l’ère Marchionne avec son cortège d’angoisses un peu partout dans le monde mais surtout chez les tifosi qui craignent, peut être à raison, de voir Ferrari perdre son âme, sa passion au nom d’une gestion et d’une gouvernance imposées par les actionnaires.

Depuis deux jours, les réseaux sociaux, les forums, les sites de partage y vont de leurs regrets mais surtout de leurs inquiétudes qui poussent certains à envisager un SUV Ferrari dans 3 ou 4 ans, d’autres à craindre un zest de dieselisation dans la gamme ou d’autres encore qui imaginent 50% de la gamme équipée d’une suspension réhaussée pour pouvoir aller dans le sable du Moyen Orient ou les étendues quasi désertiques du Texas.

Il ne faut pas se leurrer mais les choses risquent fort de changer à Maranello et ce sont majoritairement les italien qui s’inquiètent de l’évolution de l’entreprise comme de celle de la Fiat. Aussi, certains commentateurs, lecteurs, dessinateurs se sont penchés sur le logo Ferrari de l’ère Marchionne… C’est donc sans surprise que l’on découvre le Cavallino rampante habillé du fameux pull bleu marine ras le cou de l’administrateur délégué associé à une chemise gris clair, blanche ou à petits carreaux. Par ailleurs, les voitures de la Scuderia Ferrari de Formule 1 seront habillées pour la saison 2016 d’une nouvelle livrée dans une teinte qui hésite entre le Bleu marine et le Bleu Pozzi…

A voir et à surveiller dans les prochains mois.

Mise à Jour : Sergio Marchionne met sa patte d’entrée de jeu chez Ferrari et laisse clairement entendre que la production de Ferrari pourrait très vite croitre de près de 45% afin de satisfaire sans délai les clients capables d’acheter une auto de la marque. Ainsi la production pourrait bien passer de 7.000 exemplaires (limités par Montezemolo pour plus d’exclusivité) à 10.000 exemplaires dans les toutes prochaines années… Vous avez dit SUV…

Via L’Espresso, ForumFerrari, Autonews.