Alors que la révolution libyenne semble avoir gagné ou presque , que le vieillissant colonel-didacteur semble s’être enfui en Algérie en convoi de voitures blindées, voici une image que vous avez certainement du déjà voir cette fin de semaine et qui montre la Fiat 500 Capri, commandée en 2009 par Khamis Khadafi au carrossier italien Castagna, entrain d’être péniblement poussée par des insurgés hors du champ de bataille.

Si la 500 Capri by Castagna parait si lourde c’est que la famille avait l’écologie à coeur puisque cette auto est propulsée par un moteur électrique Ansaldo de 34 kW ( 46 ch ). Cette 500 verte ( comme le Livre vert du fameux Colonel ) pèse tout de même plus de 1600 kg car la famille Khadafi avait demandé une auto avec  double Pack de batteries lithium-ion ce qui permettait à cette auto d’avoir une autonomie de 250 km, une Vmax comprise entre 150 et 160 km/h et un capacité de gravir des côtes de près de 30%…. Cette massive Fiat 500 aérée a couté plus de 200.000€ au 7eme fils de l’ex dictacteur libyen. Ici on voit les insurgés entrain de pousser l’auto soit parce que les batteries sont vides, soit parce qu’ils n’ont pas trouvé le bouton secret du démarrage ! Vous apprécierez le logo avec la Libye en lieu et place des logos Fiat, les incrustations photographiques.

Cette Fiat 500 Capri développée sur la base d’une 500C fut une commande quasi secrète de la famille dictatoriale libyenne car très peu d’informations ont circulé à l’époque au sujet de cette Fiat spéciale. La voiture, pour rester secrète ne pris pas la route directe de l’Italie à la Libye mais elle fut acheminée en cachette par camion en France avant d’être discrètement expédiée par avion vers Tripoli… Le Corriere della Sera révèle que Castagna tente de prendre contact avec le nouveau pouvoir libyen afin d’expliquer le fonctionnement de cette voiture unique qui est la propriété de l’état.

Cette affaire de voiture électrique dans un pays qui regorge de pétrole fut du grand n’importe quoi comme une certaine semaine de camping dans les jardins de la République… française !

 

Via AP, Quattroruote.

Credits photos : Sergey Ponomarev, Castagna.