Alors que Suzuki et Vokswagen sont sont à couteaux tirés, que leur litige et leur possible séparation seront réglés par la Cour Internationale d’Arbitrage, le patron de Fiat vient ajouter un peu d’huile sur le feu en déclarant qu’il souhaiterait développer un partenariat plus important entre Fiat et Suzuki.

N’oublions pas que l’accord entre WV et Suzuki a été en partie mis à mal par le renouvellement du contrat de la fourniture de moteurs diesel par Fiat au constructeur japonais. L’administrateur délégué de dire : “Nous allons continuer à travailler avec Suzuki et même nous allons avancer avec eux ! J’ai de très bonnes relations avec la famille Suzuki. Suzuki est certes un petit constructeur mais il sait faire de l’argent sur les marchés et quand cela est difficile, Suzuki sait être opiniâtre et téméraire et j’aime cela !”. Fiat et Suzuki doivent renforcer leurs accords et leur collaboration. Juste de quoi agacer Martin Winterkorn le patron de Volkswagen Group.

Fiat ouvre ainsi la porte à la négociation et à la collaboration avec le constructeur japonais et si l’on écoute bien les propos de Sergio Marchionne, c’est de l’ordre du possible dans les prochains mois. Le patron du groupe Fiat Chrysler a aussi profité de son entretien pour dire que lorsqu’il rencontrait régulièrement le patron de VW ce dernier avait encore fait des offres pour le rachat d’Alfa Romeo mais l’italien de lui répondre ”  Alfa Romeo n’est pas à vendre et… qu’Alfa dans les mains de VW ne serait plus Alfa !”  puis de réaffirmer que la future Giulia sera une propulsion avec un moteur V6 dans sa gamme. On veut bien le croire mais il ne faudrait pas que l’attente dure trop longtemps.

Via Autocar, Autoblog.