Focus RS Bannière

Goodwood 2015, c’est parti ! C’est à l’occasion du mythique événement mécanique britannique que Ford a annoncé l’ultime version de sa compacte : la Focus RS.

Dévoilée au dernier Salon de Genève, la bête avait fait sensation sans que Ford ne dévoile les caractéristiques techniques. C’est maintenant chose faite, et ça déménage ! De façon à s’accorder avec sa mécanique hors-pair, Ford a, comme sur les précédentes RS, mis le paquet sur le look. Entre coloris pétants et impressionnantes appendices aérodynamiques (notez ce diffuseur digne d’une voiture de WRC), la Focus RS montre ce qu’elle a de la ventre sans aucune retenue.

Focus RS 4

Focus RS 3

Bien plus aboutie que la déjà très efficace Focus ST (que votre serviteur a essayé ici), la RS aura droit sous le capot au quatre cylindres EcoBoost 2.3 L développant la bagatelle de 350 chevaux, déjà utilisé dans la Mustang mais avec 33 poulains de moins. Ce dernier proposera un couple de 440 Nm entre 2000 et 4500 tr/min, voir même 470 Nm grâce à un mode overboost de 15 secondes vous transportant dans la quatrième dimension. La Focus RS proposera une transmission intégrale (contrairement à la ST, qui est une traction), alors que son poids tournera autour des 1500 kg.

Côté fun, pour vous permettre de tenter de rivaliser avec Ken Block, la Focus RS sera équipée d’un « Drift Mode » déconnectant toutes les aides et faisant donc glisser la voiture plus facilement, mais aussi du traditionnel « Launch Control » permettant de transformer sa voiture en dragster. Un régal.

L’extravagante compacte sera disponible début 2016 en France à un tarif que l’on ignore encore. Côté concurrence, la Focus RS se place entre les Honda Civic Type R, VW Golf R, Mercedes A45 AMG ou encore Audi RS3. Inutile de vous préciser que nous nous ferons un plaisir inconsidéré de l’essayer pour vous…