La Ford Motor Company a annoncé ce vendredi 7 novembre 2014 toute une série de nominations au sein de ses cadres dirigeants. Ces nominations au sommet de la hiérarchie du constructeur de Dearborn sont mises en place dans le cadre du plan stratégique « One Ford » qui vise à améliorer le fonctionnement et la profitabilité de l’entreprise dans les prochaines années. Ces nominations-permutations voulues par Mark Field, le nouveau patron de Ford, sont les premières décisions importantes prises dans la gestion interne de l’entreprise par celui qui a pris la succession d’Alan Mulally au début de l’été dernier.

Ford - Jim Farley remplace Stephen Odell

Plus qu’un jeu de chaises musicales en interne, ces nouvelles nominations visent, notamment, à oeuvrer à la sortie de Ford du rouge en Europe. Dans le cadre de cet objectif, Ford vient de nommer Jim Farley, actuellement vice-président exécutif en charge du marketing, au poste de président de ses activités en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Et dans l’autre sens, Stephen Odell, actuellement patron des opérations de Ford en Europe, le remplacera comme patron du marketing, des ventes et des services du constructeur.

Jim Farley, agé de 52 ans, prend ici son premier poste comme patron d’une des régions de Ford dans le monde. J.Farley va donc diriger les zones Europe, Moyen-Orient et Afrique en lieu et place de S.Odell qui prend la direction des Etats Unis. Stephen Odell sera resté à la tête de Ford Europe durant 4 ans.

Jim Farley n’aura pas un séjour européen de tout repos puisqu’il va devoir, à partir de l’an prochain, ramener Ford dans le vert. N’oublions pas que le constructeur a perdu 1.6 milliard de dollars en Europe en 2013 et prévoit une perte d’environ 1.2 milliard de dollars pour cette année. Au delà de la gestion courante, du lancement des nouveaux modèles, J.Farley aura aussi la rude tâche de mettre en place un plan de réduction des capacités de production de la marque à l’ovale en Europe d’ici à 2017 ou 2018.

Via Ford.