Dan Ackerson a profité du salon de Pékin pour se laisser aller à quelques entretiens et à quelques petites annonces au sujet de la situation de GM en Europe mais aussi au sein de l’alliance avec PSA.

Ainsi le patron du puissant groupe industriel s’est dit très intéressé par la technologie développée et mise au point par PSA dans le domaine des motorisations diesel. GM semble avoir intégré dans ses échanges avec PSA le fait de pouvoir profiter du savoir faire français en matière de motorisation diesel. Le patron de GM affirmait hier sans son discours que le constructeur US était très interessé par la technologie liée aux moteurs HDI tout comme PSA semble porter attention aux technologie mises au point par GM (on pense notamment à la motorisation de la Volt). Si GM porte une attention certaine aux HDI c’est que cela permettrait facilement et pour pas trop cher de développer une gamme diesel sur certains marchés ainsi dans les prochaines années on pourrait découvrir du HDI rebaptisé CDTI sur les Opel mais aussi chez d’autres marque de GM comme les Chevrolet.

L’autre sujet abordé par Dan Ackerson concerne la situation en Europe et plus particulièrement celles de PSA et d’Opel car selon le patron de General Motors la situation ne s’améliore pas sur le marché automobile de l’Union Européenne. Il confie qu’il y a des problèmes graves aussi bien pour Peugeot-Citroën que pour Opel. Il explique qu’à l’heure de la mondialisation tous azimuts, il est dangereux et difficile de faire plus de 80% de son chiffre d’affaire dans une seule des 5 régions du monde et c’est d’autant plus risqué quand cette région est en pleine crise économique et financière qui ralentit l’activité industrielle et commerciale. Pour Dan Ackerson, le marché européen est moribond et il va falloir agir en faisant des coupes dans les unités de productions et la masse salariale c’est pour cela que le groupe américain confirme mettre en Alerte Rouge tout ce qui concerne l’Europe. C’est notamment le cas d’Opel qui ne gagne toujours pas d’argent et qui risque fort de perdre au moins deux sites de production en Allemagne dans les prochaines années. Du coté de PSA, c’est bien sur Aulnay qui est sur la sellette mais deux autres noms reviennent ces derniers jours, Madrid et Rennes. Tout cela est à confirmer dans le futur mais cette Alerte rouge semble bien être annonciatrice de gros dégâts !

Dernière chose au sujet de cette redoutable alliance GM-PSA, elle concerne l’Inde. Vous vous rappelez surement l’arrêt du projet PSA dans l’état du Gujarat il y a quelques mois et Grégoire Oliver de préciser :  » Il y a tout à fait matière à regarder à nouveau moyen pour entrer en Inde et atteindre le marché. Il y a beaucoup d’autres façons que de commencer par mettre 600 millions d’euros sur la table, donc on est en train de regarder avec GM le type de voiture, le moyen de la produire et comment financer l’ensemble. On n’envisage rien d’autre que de travailler avec eux sur un plan produits potentiellement plus efficace et avec une façon de le réaliser qui fasse faire de vraies économies aux deux groupes automobiles ». Enfin il a confirmé que le projet de bâtir un site industriel PSA dans l’Etat du Gujarat n’était pas totalement abandonnée mais seulement mise « sous le boisseau ». Et si il vient à naitre, il se fera surement en collaboration avec GM ».

A suivre.

Via LesEchos,LeNouvelObs.