… portiques Ecotaxe !

le retour de l'ecotaxe en alsace Credit photo MAXPPP

Du cotés des ministères concernés, on cherche une nouvelle destination aux ex portails Ecotaxe. Entre le démontage pur et simple, la mise à disposition des forces de l’ordre pour y installer des radars ou des système de contrôle des embouteillages ou de prévention des intempéries, la transformation en panneaux d’informations routières ou même publicitaires comme on l’a lu ici et là. Enfin il reste l’option « portique de surveillance des plaques d’immatriculation » notamment pour aider les services des douanes à identifier les fameux « Gofast » ou trafiquants de drogue, mais au final l’état ne semble pas savoir quoi faire des 173 portiques déjà installés. 

Ainsi malgré l’abandon de l’écotaxe au niveau national, certaines régions semblent être intéressées par la résurrection du dispositif de taxation des PL. Si l’on en croit les propos rapportés par Europe 1, ce serait le cas de l’Alsace et de la Lorraine puis de la région ALCA (Alsace Lorraine Champagne Ardenne). Ainsi ce matin, le chef de l’état a estimé que l’on pourrait tester ce nouveau « vieux principe de l’Ecotaxe » à des fins d’expérimentation et peut être d’élargissement vers d’autres régions concernées par un fort transit Poids Lourds. Selon les premiers éléments, la région Alsace pourrait récolter annuellement au moins 50 millions d’euros.
Il semble, selon Philippe Richert qui préside aux destinées de la région Alsace que la région fasse les frais du passage des camions étrangers qui contournent l’Allemagne où l’écotaxe est en vigueur depuis quelques années. Routes et autoroutes abimées et dangers sur les routes de type ex RN sont au nombre des motivations qui pourraient pousser la région actuelle ou future à réellement mettre place l’Ecotaxe.
Le président de la région de poursuivre : « Il n’est pas normal que l’on paye les réparations de routes abimées par des camions en transit donc cela vaut la peine qu’on en discute avec l’état et les services compétents. La Lorraine est aussi intéressée et les discussions se feront probablement dans le cadre de la future région Alsace Lorraine Champagne Ardenne. »

Les régions de l’axe Rhin-Rhône, du Languedoc-Roussillon ou même Aquitaine pourraient être elles aussi tenter de relancer l’écotaxe dans leur zone géographique.
Une chose est sure, l’Ecotaxe n’est pas morte, loin de là même et si elle est sortie par la porte sous la pression des bonnets rouges et du lobby des transporteurs, elle pourrait bien revenir très vite par la fenêtre via les régions.
Reste que si cela permet de relancer le ferroutage, sécuriser les axes routiers et diminuer ici ou là la pollution due aux camions, on ne peut qu’être favorable au retour d’un système qui ne pénalise pas vraiment l’économie de certains pays européens. A suivre.

Via AFP, DNA, Europe1.