C’est par communiqué que la direction de PSA a annoncé ce matin que son chiffre d’affaire avait reculé de 7% durant le premier trimestre 2012 pour atteindre « seulement » 14.3 milliards d’euros.

Le repli est plus marqué pour la branche automobile qui enregistre une chute de 14% ce qui veut dire que les véhicules n’ont représenté que 9.7 milliards d’euros. Le groupe automobile explique la situation de ce premier trimestre 2012 par un environnement concurrentiel toujours difficile et quasi identique à celui de Q4 en 2011 (NDLR : la situation est la même pour tous les constructeurs !). PSA met aussi en avant le premier trimestre 2011 qui avait été très fort en matière de livraison du fait de la fin des diverses primes et aides à l’achat de voitures neuves. Par ailleurs les deux marques du groupe, toujours très dépendantes des ventes dans l’Union Européenne, subissent de plein fouet la quasi déprime et donc la baisse des ventes présente un peu partout dans les pays de l’UE. Le communiqué fait remarquer que les marchés ont reculé de 19.4% en France, 4.3% en Espagne, 22.4% en Italie ou 0.7% au Royaume Uni et l’augmentation du marché allemand (pour combien de temps encore ?) de 1.2 % ne peut à elle seule compenser la baisse quasi généralisée.

PSA perdure dans ses chiffres et objectifs et confirme son hypothèse de repli du marché français de l’ordre de 10%, du marché européen de 5% tout en confirmant que les marchés russes (+5% en 2012), Amérique du sud (+6% en 2012) et Chine (+7% en 2012) participeraient à la compensation des pertes européennes. Aussi pour assurer son avenir et un possible redressement, le groupe automobile le groupe maintient comme  son principal objectif, le désendettement significatif de l’entreprise grâce à la contribution du plan de réduction des coûts, à un nouveau et meilleur management du cash, au lancement de nouveaux modèles et par la réduction de ses investissements industriels et en R&D mais aussi par la poursuite de la vente de nouveaux actifs dans les prochains mois de 2012.

Un feuilleton que nous suivrons dans les prochains mois.

Via PSA, AFP.