Les salariés du site GM de Detroit-Hamtramck vont avoir le temps d’aller se balader en forêt et de profiter des belles couleurs automnales car leur usine va fermer et stopper sa production de Chevrolet Volt (et donc d’Opel Ampera) entre le 17 septembre et le 15 octobre prochain.

Les 1500 employés ont donc trop produit de Volt neuves au regard de la demande qui, si elle a augmenté par rapport à l’an passé, n’est toujours pas au niveau des objectifs fixé par le constructeur. Ainsi avec près de 11.000 ventes entre le 1er janvier et le 31 juillet 2012, la voiture électrique de Chevrolet se vend mieux que l’an passé mais aura tout de même quelques difficultés à atteindre son objectif 2012 qui est de 20.000 exemplaires mis à la route. Pour expliquer ce second arrêt de la production cette année (le premier avait eu lieu en mars-avril derniers) nous avons deux explications :

L’officielle : David Darovitz, porte parole de Chevy explique avec force patience et détails (peut être trop !) qu’avec cet arrêt de la production de la Volt il s’agit d’outiller le site afin de préparer la production de nouvelle Impala, un modèle jugé très important pour le constructeur américain. Il explique aussi qu’avec ce délai de 4 semaines la marque préfère se donner du temps afin de parvenir à une production avec zéro défaut le jour du lancement de l’Impala 2014… On veut bien le croire !

La non officielle (syndicat, source préférant rester anonyme) : Surproduction au regard de la demande et près de 84 jours de stock sur parc. Il faut donc liquider une bonne partie des autos fabriquées avant de relancer les chaines !

Durant cette période de fermeture, c’est l’usine GM de Fairfax qui devrait compenser la production, elle aussi stoppée, des berlines Malibu qui sont habituellement construites dans l’usine d’Hamtramck. Une chose est sure, les ventes européennes des Volt et Ampera ne sont pas suffisantes pour aider la production à décoller, probablement une affaire de prix et de places dans l’habitacle !

Via Automotive News.