logo Opel 2009

Ce qui semblait impensable il y a quelques semaines est désormais une réalité, GM garde Opel dans son giron !

Il faut tout de même avouer que des signes avant coureurs étaient bien là depuis l’annonce du report de la première signature du contrat de vente entre Magna et GM et ainsi de suite de report en report . Depuis quelques temps, les dirigeants de GM s’étaient remis au travail pour réétudier le dossier du repreneur potentiel mais aussi pour revoir leur copie et améliorer leur projet …

Derrière tout cela on verra aussi une démarche très financière et mercantile qui s’appuie sur les bons résultats des nouveautés d’Opel ces derniers mois et l’excellent accueil fait par les clients à la nouvelle Insignia mais aussi à l’Astra ! Et du coté de Détroit on a du se  dire qu’il ne fallait peut être pas laisser partir une entreprise établie solidement en Europe et dans pas mal de pays d’autres continents. Et puis petit à petit GM s’est mise à trainer des pieds pour aller vers un accord qui ne convenait pas à Fritz Henderson et ses collaborateurs et qui finalement était presque imposé par le fait de la volonté politique de la chancelière allemande !

La décision de garder Opel a donc été prise lors du dernier comité de direction de New GM et en se basant sur des prévisions économiques qui ne sont plus aussi mauvaises que ça pour l’entreprise automobile US. Ainsi, on a préféré garder Opel/Vauxhall dans le groupe afin d’asseoir la nouvelle synergie de groupe au niveau mondial tout en profitant de la technologie européenne sur les prochaines autos destinées au marchés américains. C’est le cas avec l’Astra 2010 qui devrait se transformer en Buick et c’est aussi le cas de l’Insignia qui prendra elle aussi le logo Buick pour le marché US et le marché chinois devenu vital pour GM. Dans cette logique, on se dit que GM a raison car il vaut mieux produire en interne des autos plutôt que de les acheter ou de les sous traiter à un quasi concurrent comme aurait plus l’être Magna.

GM va donc se mettre au travail très vite et  présenter aux différents pays concernés par les usines de la marque son plan de restructuration qui est bien plus « light  » et moins génératuer de casse sociale que le plan proposé par Magna. Du coté des usines belges d’Anvers ou de celles d’Espagne on doit respirer un peu mieux ce soir en se disant que si GM reste le boss, il y aura probablement encore du boulot dans les mois et années qui viennent ! Dès ce projet présenté , GM va tenter d’obtenir les accords et les aides promises par les états et il y a fort à parier que le soutien des états belge, espagnol ou anglais soit obtenu assez facilement ! Fritz Henderson ajoute que cette situation nouvelle permet de garantir le futur de l’entreprise en assurant la stabilité et la continuité dans le travail et le développement des différents projets tout en étant moins douloureuse socialement pour les employés européens d’Opel  !

Par ailleurs, le patron de GM, décidement remonté comme un coucou suisse, annonce que la marque va développer son partenariat avec son associé « historique » russe GAZ pour s’attaquer fortement au marché russe dans les mois et années qui viennent ! Ceci ne mettra pas forcement du baume au coeur des dirigeants de Magna et de Sberbank qui fianlement dans l’affaire vont presque se transformer en dindon de la farce car ils se sont vus trop forts et trop surs en mettant en place un plan de reprise qui sacrifiait les salariés et n’annonçaient rien de très nouveaux pour les années qui viennent, mais cela aura aussi entrainé la fin de pas mal de contrats de sous traitances avec d’autres constructeurs qui ont très vite réagi à l’arrivée de Magna Steyr qui pourrait ainsi, presque devenir une entreprise vulnérable après ce rebondissement de dernière minute …Et puis il y a tout de même une vieille affaire d’opposition entre la Russie et les USA qui pourrait être le coté non quantifiable de l’affaire mais qui pourrait avoir joué un rôle non négligeable dans la décision car la main mise de la Sberbank sur Opel aurait probablement entrainé des transferts de technologies à …l’ennemi ! Qui a dit que la guerre froide était terminée ?

Alors, bientôt le retour de l’Opel Ampera !

Opel Ampera

Via Detroit News.