Nous nous sommes intéressés depuis plusieurs semaines déjà à la situation de PSA au sein du partenariat avec GM et des conséquences envisageables pour le groupe automobile français mais il ne faut pas oublier que l’affaire concerne aussi Opel qui va devoir se restructurer et rationnaliser son système de production qui est pour l’instant en surcapacité (~ 20%).

Alors qu’on parle de plus en plus surement de la fermeture du très gros site de Bochum, qu’un autre devrait suivre, on a appris en ce début de semaine qu’Opel envisagerait sérieusement de délocaliser la fabrication de l’Opel d’Astra qui pourrait quitter Rüsselsheim. La production de l’Astra pourrait ainsi prendre la direction de la Grande Bretagne et l’usine Vauxhall d’Ellesmere Port où les Astra G et H furent produites mais aussi l’usine poloniase de Gliwice où sont déjà produites depuis l’an passé les Astra et Astra GTC. L’usine a du produire l’an passé plus de 170.000 Astra ce qui en fait un centre industriel important pour Opel.

Exit donc la production de la compacte d’Opel en Allemagne car il semblerait que GM ait d’autres desseins pour l’avenir de Rüsselsheim, on pense tout de suite à la prochaine berline commune à PSA et Opel qui pourrait être produite exclusivement outre Rhin et donc entrainerait l’arrêt de la production des berlines des segments D et E de Peugeot et Citroën (508, C5 et C6) à l’usine de Rennes la Janais. Pour revenir à Opel , sachez que les arbitrages sont entrain d’être faits et qu’une décision est attendue avant la fin de semaine prochaine. A suivre.

Via Frankfurter Allgemeine Zeitung.