Gordini le vrai retour du marketing avec deux bandes blanches

Retour sportif manqué, mais victoire du marketing !

Voici un rapide compte rendu ( et ça ne mérite guère plus ) de la réunion menée par Steve Norman et Eric Zuber. Après un très long panégérique à la gloire d’Amédée Gordini, la parole fut donc laissée, via un chat, à Eric Zuber, responsable du marketing de Renault…car ce jour point de Twingo Gordini, point de belles informations mais un beau coup marketing de la part de Renault qui en quelques mots nous a appris que Gordini, pour faire simple, serait la branche Individual de Renault Sport et rien de plus !

Il faudra donc patienter jusqu’au 25 novembre prochain pour découvrir celle qui se fera appeler Twingo Gordini RS avec un moteur 1600 de 133 chevaux..comme la RS normale ! Et on apprend que le bleu de France qui dsitinguait les Gord’ ne sera même plus d’actualité, le service marketing l’ayant trouvé un peu daté et il proposera donc un nouveau bleu ainsi qu’une gamme de nouvelles teintes, l’honneur sera en partie sauf avec le maintien des deux bandes blanches  sur les carrosseries.

Cette Twingo Gordini sera donc présentée dans 15 jours à L’Atelier Renault et commercialisée au printemps prochain après Genève 2010. C’est d’ailleurs à Genève que sera devoilée la Clio Gordini RS quant à la Mégane Gordini RS, il nous faudra encore attendre un peu et ce n’est donc pas chez elle qu’il faudra chercher le 2.0 L TCe de 275 chevaux….Il vaudra mieux regarder du coté des versions F1 Team qui finalement restent au catalogue comme les modèles ultra sportifs de la gamme !

Pour revenir à Gordini, c’est surtout un coup marketing sensé faire concurence à Abarth, Cooper, mais chez Renault il n’est pas question de développer des versions façon EsseEsse ou JCW avec des motorisations plus performantes, ici rien que de la série, surtout de la série faudrait pas gâcher les investissements initiaux pour une petite griffe sportive  !Renault va aussi développer sa griffe Gordini à l’export pour séduire les amateurs de sportives luxueuses et personnalisées. Un vrai bonheur pour ceux qui ont connu ou apprécier les Gordini de la grande époques ou pour les plus jeunes qui attendaient un vraie griffe sportive et accessible.  En marge de l’affaire Gordini, E.Zuber a abordé le cas Alpine en confirmant que tant que la crise était là rien ne serait fait chez Renault pour cette marque qui nécessite le développement de modèles spécifiques et typés alors que ce matin, on était là pour parler de modèles chic, sport et pas chers à fabriquer ! Dont acte . On passe à autre chose puisque Gordini ne sera finalement qu’un niveau de finition supplémentaire sur les voitures dynamiques de la marque .

Et dire que Gordini, ça aurait pu être une jolie adaptation d’un modèle existant ou une nouveauté basée sur une palteforme connue et Quentin Zuber nous fait une proposition des plus agréables pour un revival .

r8 gordini

Via Renault, Q.Zuber.