Décidément, il doit y avoir un adepte de la danse de la pluie dans les paddocks de la F1, car après des Qualifs arrosées à Monaco, on aura encore eu droit à beaucoup d’eau Samedi pour la séance qualificative du Grand Prix de Montréal !

L’avantage de ce type de temps, c’est qu’il est propice à offrir un beau spectacle en piste, y compris en qualifications, en bouleversant quelque peu l’ordre « habituel » des pilotes sur la grille de départ.

Premier exemple en Q1, où au terme de cette première partie de séance assez peu animée il faut bien le reconnaitre, on retrouve un surprenant Valtteri Bottas en 4ème position, juste derrière les ténors que sont Vettel, qui signe le meilleur temps en 1’22.318, Alonso et Webber.

Deuxième exemple, mais dans l’autre sens cette fois ci, avec Romain Grosjean qui se voit éliminé dès cette première partie de qualifications en finissant seulement à la 19ème place. Sa piètre performance est en plus empirée par la pénalité de 10 places dont il a écopé suite à son accrochage à Monaco avec Ricciardo. Il s’élancera donc bon dernier ce soir !

Les  éliminés de Q1 sont Paul Di Resta, Charles Pic, Romain Grosjean, Jules Bianchi, Max Chilton et Giedo Van der Garde.

Q2 démarre sur les chapeaux de roues, quasiment tous les pilotes sortent des stands au même moment pour profiter au maximum de la trajectoire que commence à s’assécher. On assiste à quelques erreurs, le bal est ouvert par Felipe Massa qui tire tout droit et utilise sa marche arrière (ce qui est somme toute assez rare pour être signalé) pour revenir sur la piste, puis, preuve que même les plus talentueux se font piéger, Alonso et Hamilton loupent leurs freinages à plusieurs reprises. La pluie s’intensifie et plusieurs équipent se posent la question de savoir s’il faut ou non passer en pneus « full-wet », alors qu’actuellement tout le monde roule en intermédiaires. Les erreurs continuent, Esteban Guttierez s’essaie au saut en hauteur au dernier virage avant la ligne de chronométrage, Hamilton et Sutil quant à eux tentent la sortie de piste synchronisée, sans conséquences si ce n’est un tour gâché. Puis, à deux minutes de la fin de Q2, Felipe Massa retrouve son ami de Monaco, le rail, après un dérapage non contrôlé  qui se termine en un choc latéral assez violent, mais pas autant que les coups que le pilote Ferrari donne à son volant après cette mésaventure… (mais est-ce vraiment la faute du volant ?)

Cet incident oblige la direction de course à sortir le drapeau rouge le temps de dégager la voiture de Massa. La reprise quelques minutes plus tard nous aura gratifié d’un départ canon de tous les pilotes depuis les stands afin de réussir à commencer un dernier tour lancé avant la fin du chrono (il reste moins de 2 minutes et le tour sous la pluie tourne à ce moment là aux alentours de la minute 30).

Mark Webber et Jenson Button se font piéger en passant la ligne après le passage des feux au rouge, sans incidence pour Webber qui se situait dans le haut de la feuille des temps, mais Button lui se fait éliminer. Vettel n’effectue pas de tour chrono et rentre directement aux stands en voyant qu’il est impossible d’améliorer et que son temps est suffisant pour accéder à Q3. Les 3 plus rapides de Q2 sont Hamilton, Webber et Vettel ; les 6 plus lents, et donc eliminés, sont Hulkenberg, Perez, Maldonado, Button, Guttierez et Massa. Mauvaise journée pour McLaren, ses deux pilotes ne participeront pas à Q3.

Q3 débute, toujours sous la pluie, toujours avec des erreurs, notamment de Kimi Raikkonen qui sort à plusieurs reprises et que l’on voit lutter pour maintenir sa voiture sur la piste, tout comme Alonso ou encore Rosberg… Les temps des 1er et 2ème secteurs s’améliorent au fil de la séance avec une trajectoire qui tend à s’assécher, mais tous les pilotes perdent énormément de temps dans le troisième où ça n’est pas le cas. La fin approche, Alonso n’a pas le temps de passer la ligne avant le terme du chrono, il ne pourra donc pas tenter un dernier tour, Hamilton se loupe dans le dernier virage, et c’est Vettel qui empoche au final sa 39ème pôle position !

A noter l’excellente performance de Valtteri Bottas sur Williams qui se qualifie à la 3ème place, ainsi que la 7ème place de Jean-Eric Vergne qui continue donc ses bonnes performances en qualifications après sa 8ème place à Monaco (il signe ici sa meilleure qualification en F1).

A la suite du départ depuis les stands quelque peu « agité » (suite au drapeau rouge), Raikkonen et Ricciardo reculent tous les deux d’une place pour ne pas avoir effectué ce départ depuis une position « correcte ».

La grille de départ sera donc la suivante :
grille de départ

Départ ce soir à 20 h, heure française, à priori sur le sec !